Passer directement au contenu principal
Dim. 28 novembre 2021
Musicales éclectiques
Transpoésie
Dernière diffusion le sam. 24 sept. 2022 à 20h00
Transpoésie
Transpoésie #2, Mahmoud Darwish par Oumaima Khalil, Gaston Miron par babbx, Nabusli par Dhafer Youssef, Abdullah Miniawy

Dans cette 2è émission de Transpoésie, nous explorons la transe et l’extase dans les rythmes et les voix des musiciens qui interpretent les poèmes de Mahmoud Darwish, Gaston Miron, Nabulsi et aussi de tous les titres des artistes, cités ci-dessous qui, chacun à leur façon, nous font entrer en poésie par la musique.

Playlist

  • Subterranean Exodus d'Atilili avec Pupajim et Biga Ranx

  • Locked in syndrome, d' [Abdullah Miniawy] avec Simo Cell

  • Ouhibouka Akhtar, d'Oumaima Khalil. Cette chanson est l'interprétation du poème de Mahmoud Darwish Takabar Takabar dont voici une traduction : Enorgueillis-toi… Sois hautaine… Quel que soit ton dédain, Tu resteras un ange à mes yeux et dans ma chair. Tu resteras telle que mon amour a décidé que je te voie Ton souffle semblable à l’ambre,

Le sol que tu foules tel le miel, Et je n’en t’aimerai que plus. Tes mains sont des tonnelles Mais je ne chante pas A l’instar des autres rossignols Car les chaînes M’ont appris à lutter Lutter… et lutter encore, Car je ne t’en aime que plus !

Mes chants sont poignards de rose Mon silence, enfance de tonnerre Et lys de sang.

Mon cœur, Tu es le firmament et le ciel Et ton cœur est vert… ! Et le ressac de l’amour est pour toi comme la vague. Comment, alors ne t’en aimerais-je pas d’autant plus ? Car tu es telle que notre amour a voulu que je te voie : Ton souffle est ambre, Miel est le sol que tu foules Et ton cœur est vert… !

Et moi, je suis l’enfant de ton amour Sur ton giron apaisant, Je grandis en taille Et en sagesse

  • Laissez-moi danser, Pat Kalla et le Super Mojo.

  • Lau Ma Al Mahaba, A wa, dont le refrain se traduit par " si tu n'es pas à moi, tu ne sera à personne d'autre".

  • Dans le fond, Hippocampe Fou

  • Gaston Miron par Babbx. Dans ce titre Babbx interprète le poème La marche à l'amour du poète Gaston Miron, publié en 1970 dans son recueil L'homme rapaillé. Ce poème est l'un des plus étudié de la poésie Quebecoise contemporaine.

  • The Beggar, Mos Def.

  • Fly Shadow Fly, Dhafer Youssef. Dhafer Youssef interprète des vers du poète soufi syrien du XVIIè sicèle Nabulsi pour parler à la fois de l'amour de Dieu, de blasphème, des gens qui prient seulement pour s'assurer d'aller au paradis, il chante notamment : "Ils font la prière à Dieu parce qu'ils ont peur du feu de l'enfer. Alors ils prient pour le feu mais pas pour Dieu." Ce que la poètesse soufi Rabia Basri résumait déjà dans les années 700 de notre ère ainsi « O seigneur si je t'adore à cause de la peur de l’enfer, alors brûle moi en enfer. Si je vous adore parce que je désire le paradis alors excluez moi du paradis. Mais si je t'adore pour toi seul, alors ne me refuse pas ta beauté éternelle."

  • Heart, Princess Nokia. 1 minute 20 de sincérité et de fragilité désarmante, où la rappeuse américaine finit avec ces mots : "Tout ce que je ne suis pas fait de moi tout ce que je suis, A l’intérieure je suis belle et c’est qui je suis."

  • La mère des enfants perdus, Kenny Arkana.

Titre de fin :

  • U can't touch this, MC Hammer
Winners
Young Gun Silver Fox