Passer directement au contenu principal
Jeu. 11 novembre 2021
Société Engagement
Charbons Ardents
Dernière diffusion le jeu. 12 mai 2022 à 12h00
Charbons Ardents
La dépersonnalisation du corps féminin

Ce mois-ci dans Charbons Ardents on vous parle du corps féminin, de son objectification mais aussi de techniques pour se le réapproprier :

🔥Incendies et brûlures : un nouveau témoignage fort issu de l'ouvrage collectif « Mon corps est un champ de bataille » aux éditions Ma Colère ;

🔥Tout feu, toute flamme : vulgarisation philosophique autour des théories de Simone de Beauvoir dans son ouvrage de référence « Le Deuxième Sexe », analyse du mythe de Gaïa et des créatures mythologiques féminines ainsi que de celui de Pygmalion, objectification made in XIXe siècle dans « A Propos des Femmes poètes » de Paul Gaschon de Molènes, pour finir sur une analyse du discours médical par la sociologue Christine Détrez dans « Idées économiques et sociales » et un point de vue intéressant sur la répartition des toilettes publiques par Erving Goffman (« L'Arrangement des sexes ») et Julien Damon (« Un Droit social à aménager en milieu urbain ») ;

🔥Une goutte d’eau dans l’océan : analyse du phénomène de relooking, notamment dans les comédies romantiques, les séries télé, les dessins animés de notre enfance, les émissions spécialisées, les webtoons coréens mais aussi dans la vraie vie sur les réseaux sociaux ;

🔥La goutte qui fait déborder le vase : présentation des comptes Instagram @corpscool et @girlgaze, du roman « L’Oeil le plus bleu » de Toni Morrison ainsi que de l'ouvrage collectif réactualisé « Notre Corps, nous-mêmes », de la série comique américaine « Broad City » d'Ilana Glazer et Abbi Jacobson ainsi que du documentaire « Jongler avec les genres : Jennifer la femme à barbe » De Tami Gold ;

🔥Feu à volonté : analyse lexicologique du terme « passif » face à la notion de « pénétrant », réflexion sur la dychotomie « prendre / se faire prendre » ;

🔥Le feu aux poudres : présentation de la tatoueuse Eloïse qui pratique le tatouage sur cicatrices ; elle nous raconte son parcours ainsi que son travail au sein de l'atelier Douces Métamorphoses et de son engagement auprès de l'association Soeurs d'Encre.

Extraits sonores :

  • « Sur ton Corps », Tsew The Kid
  • « Sexy pour moi », Tragédie
  • « Girlfriend », TTC
  • « Elle est trop bien », bande annonce
  • « Ptite Pute », Saez
  • « Broad City », générique
  • « Juggling Genders », extrait
  • « Tu vas prendre », Max Boublil

Vignette : Pygmalion par Jean-Léon Gérôme

Run
Frieder Nagel