Passer directement au contenu principal
[BEST OF ALBUMS] Récap' 2020 des albums de la scène locale
Pour sa deuxième saison, tfq innove et te propose son classement des meilleurs albums 2020 de Nantes et sa région. Du rap au dub, en passant par la pop, le rock ou les musiques électroniques, le Grand Ouest n'en finit pas de faire émerger les talents !

S'il fallait une preuve de la richesse musicale du Grand Ouest, la voici. Du rap en passant par le dub, la pop, le rock ou la musique électronique, il y en a pour tous les goûts, et toujours d'un très haut niveau. En bonus tout en bas, les 5 meilleures compilation de l'année.

Pour accompagner la lecture de cet article, lancez le podcast de l'émission du 30 janvier 2021 et laissez-vous guider par nos chroniqueuses et chroniqueurs de choc qui ont enquêté toute l'année pour sélectionner la crème de la crème de la scène nantaise et affiliés. Forcément injuste et incomplet, nous espérons qu'il vous invitera à la découverte de ces produits locaux - vraiment bieaux.

tfq? #42 - le best of 2020 (albums)
tfq ?

Sans plus attendre, découvrez notre classement des meilleurs albums de l'année 2020.

10. Pumpkin & Vin’s da Cuero - Abysses Repetita (MentaLow Music)

La rappeuse et son fidèle acolyte reviennent avec un efficace album boom bap, financé participativement et dont le large spectre de sujets évoqués (violences policières, sexisme, écologie...) illustre leur engagement au quotidien. Après avoir lancé LA CLUB, cercle d'échange réservé aux femmes rappeuses à Nantes, Cécile Unia s'est mise à ramasser les déchets lors de ses promenades, incitant à la rejoindre lors des Clean Walk Noaned. Faisant chapeau bas, écoutez donc "Abysses Repetita".

9. Stand High Patrol – Our Own Way (Stand High Records)

L'un des plus illustres Sound System bretons, actif depuis 2001, a sorti son 5e album en 2020. La ville entretient une relation amoureuse intime avec le / la dub depuis fort longtemps. Basses vibrantes et rythmiques percutantes laissent une belle place aux mélodies synthétiques, qu'on aura le plaisir de courir voir dès les premiers festivals annoncés - on l'espère, on le souhaite, on le désire.

8. Dominique A - Vie Étrange (Cinq 7, Wagram Music)

C'est un des grands albums sortis du premier confinement, composé pendant cette chose étrange que nous avons découvert en 2020. D'une mélancolie plus grande encore qu'habituellement - c'est possible - la musique de Dominique A, entre pop et folk, vient pourtant apaiser nombre de maux.

6. (ex aequo) Drop The Pulse - SkyRunner (Marée Basse Records)

Un second album de dub à mi-chemin de ce classement, plus sombre mais tout aussi fort que Stand High Patrol. Les influences sont world, acoustiques, electro et le tout donne un cocktail à déguster sans modération, comme l'écrit très justement le label Marée Bass. Et c'est à télécharger gratuitement sur leur site, sans création de compte (!).

6. (ex aequo) Coelho - Odyssée (Mezoued Records)

Le rap "nouvelle vague" - comprendre avec autotune - entre ici dans le classement, avec ce jeune Nantais bien parti pour tutoyer ses ainés - il a probablement déjà plusieurs de leurs numéros dans son tel. Produit par son frère Be Dar, cet EP de dix titres - pas un album selon les standards en vigueur dans le rap français, pour nous si - qui raconte à sa façon la vie de Coelho, est déjà signé sur le label de Vlad et Sniper - excusez du peu.

5. San Carol - (prmaster) (Self Released)

Un Angevin pour entamer la seconde partie du classement. Quatrième album de Maxime Dobosz, cet enregistrement "lofi", à l'aide "d'une carte son et de synthés démesurément chers", lui fait mériter sa place auprès des grands albums des années 80 - ou des plus récents M83 et Islands. Si les morceaux semblent partis d'une gentille plaisanterie pour passer le temps - "Mockingbird" - ils tombent souvent très justes et hauts - "whatdoyouknowabout" - grâce à un savant mélange de talent et de travail.

4. Humbros - From 0 to 90 (Phantom Limb)

Si vous avez trop attendu à votre goût pour voir apparaître un album de musiques électroniques, attendez de lire notre classement des meilleurs EPs de 2020. Premier du duo Humbros, cet album extrêmement intéressant mélange acoustique et électronique, toms, congas, cloches, instruments à vent exotiques; bois, métal, miroirs, synthétiseurs modulaires et saxophone. Un programme assez alléchant pour que vous vous lanciez dans ce voyage méditatif et presque philosophique.

3. Gwendoline - Après C'est Gobelet! (Dead Wax Records)

Seul album véritablement rock du classement, il est pourtant à la troisième place. Sorti en 2017 mais ré-édité en vinyle (avec bonus tracks) en 2020, trois ans plus tard, le temps qu'il aura fallu pour que Gwendoline se fasse un tel nom dans les bars de Rennes qu'il était devenu impossible de ne pas les faire jouer aux TransMusicales. Véritable claque, le disque est celui de notre époque, et inutile de vous dire que ça n'est pas joyeux - la litanie des "j'en ai rien à foutre" sur Chevalier Ricard, pour premier exemple. Chèques Vacances ou Audi RTT sont des tubes dans toutes les caves de France qui ont organisé des concerts - clandestins - cette année. "Je préfère qu'on ne fasse rien à deux" et "La vie c'est dure putain", tout est dit. Rageons furieusement avant d'écouter les deux disques suivants pour espérer, un peu, mieux pour la suite.

2. Lenparrot - Another Short Album About Love (Futur Records)

On l'évoque ? On l'évite ? Le cliché du "difficile second album". Superbement réussi par l'ami Lenparrot. La production parfaite en tout point de Raphaël d'Hervez & Antonin Pierre magnifie les compositions tout aussi parfaites du Nantais, bien connu des fanatiques de Rhum for Pauline ou Pégase. Sur scène comme sur le disque, Romain Lallement assume sa différence, entre crooner jazz et pop mélancolique, mais rarement complètement triste, et toujours d'une grande classe. Numéro deux sans surprise, pour se consoler de ne pas avoir pu voir son nouveau spectacle, vivant !

1. Lesneu - Bonheur ou tristesse (Music From The Masses)

Le Nantais de l'année n'en est pas un. Véritable Finistérien, c'est pourtant à Nantes qu'il trouve le terreau pour éclore. Si ce classement avait existé en 2018, il est probable que la "Glissade Tranquille" des Slow Sliders, son groupe précédent, ait été numéro 1 également. En solo, Victor Gobbé émeut jusqu'à l'ivresse, avec cette pop BeachHoussienne intense, portée par une voix dans laquelle on pourrait s’emmitoufler. On aimerait que "Shocked" ou "Looking for you" durent toute la vie et pouvoir se réfugier dans l'électricité latente des guitares de leurs concerts mémorables, pour oublier ceux qui n'ont pas eu lieu. Je radotte.

BONUS "Hors Catégorie" : Confiné·e Records <3

S'il y a une initiative à retenir de cette déprimante année 2020, c'est bien Confiné·e Records. Quelle joie, quel boulot abattu par ces stakhanovistes de la musique pendant les confinements : plus de 1000 morceaux - 1186 exactement - et 70 albums ! Et bien-sûr des centaines de musicien·ne·s de toute la France réuni·e·s autour de ce postulat fou de sortir 19 morceaux par jour, avec une véritable sélection artistique et des pochettes de graphistes tous aussi fous.

C'est peu dire que Confiné·e Records nous a sauvé·e·s une bonne partie de l'année, et ce morceau en particulier y est clairement pour quelque chose. Sa pochette, dessinée par les Nantais à deux doigts résume bien notre état un an après le premier confinement. Mais tant qu'il y aura des garçons et des filles pour composer autant de merveilleuse musique, la vie vaut la peine d'être vécue.

Pour aller encore plus loin:

Voici cinq compilations qui ont marqué l'année 2020. Si le format diffère de celui de l'album, c'est parfois un postulat artistique aussi fort que la présentation du répertoire d'un·e artiste. Et dans les cinq cas ci-dessous, l'écoute vous vaudra un voyage au minimum incroyable.

5. V.A. The Nest Vol.3 (Soundigger)

Troisième compilation pour les Soundigger, après l'exploration des scènes nantaises House & Techno puis Beatmaking, avec un 100% Hip-Hop instrumental de très bonne facture, à écouter dans le tram ou le train en traversant la ville au petit matin pour avoir l'impression d'être ailleurs.

4. V.A. MEGA COMPIL Des Tubes de Darons VOL. 2 & 3 (Pale Figure Records)

La crème de la crème de la scène pop nantaise, pour des reprises déjà cultes - il parait qu'Eddy Mitchell a demandé l'autorisation de faire une reprise de la reprise "La Même Tribu". Des évidences aux fulgurances d'une émotion rare, impossible d'écouter ces compilations sans verser une larme ou chanter un couplet, pour peu qu'on ait grandi en écoutant la radio française.

3. V.A. Du son pour Steve vol. 4 (Justice Pour Steve)

2020 est tristement l'année de la sortie de cette quatrième compilation du collectif Justice Pour Steve. Tristement, évidemment pas en ce qui concerne la musique.

2. V.A. LA MIXTAPE II LA MORT (à Brest) (Mourir À Brest)

Deuxième folie des plus brestois des musiciens nantais, avec ce fantastique concept de mixtape mêlant Jean-Pierre Pernaut, Zafar le dauphin et Charlotte la malheureuse cabine du téléphérique, des interviews sorties de bar et des reprises, split singles, bsides and rarities que vous n'aviez jamais demandées mais dont vous ne pourrez plus vous passer.

1. V.A. RIP : 5 ANS DE MAISON ACID (Maison Acid)

Le plus barré des labels de musique électroniques du Grand Ouest - et nous avons bien besoin de leur folie punk pour évacuer notre tendresse féroce et notre envie réprimée de faire la fête jusqu'à la fin du monde. A écouter très fort pour emmerder vos voisin·e·s qui râlent quand vous invitez deux ami·e·s pour l'apéro avant le couvre-feu. Et finir par danser avec elles·eux dans le couloir à huit heures du soir au lieu de regarder le journal télévisé - sait-on jamais?

Tant que vous êtes là, profitez-en pour écouter ces quelques albums qui sont passés à deux doigts de rentrer dans le top 10 :

  • SYSTR - Gigamachines (Self Released)
  • Regarde les hommes tomber - Ascension (Season Of Mist)
  • The Wicker Man - The Wicker Man (Self Released)
  • No Tongues - Les voies de l'Oyapock (ORMO)
  • Will Guthrie - Nist-Nah (Black Truffle)
  • Yoni Amour, Pais Univers (Selfreleased)
  • communiqué - ok stupid! (Self Released)
  • Mou - Bijoux d'amour (Futur Records)
Publié le
Un article réalisé par : Guillaume De Seigneurens
Every Woman Loves Acid
Kurtiss