Passer directement au contenu principal
[EDUC MEDIA] Les élèves du lycée La Colinière revisitent Les Liaisons Dangereuses au cours d’une émission
Prun’ a accompagné une classe du lycée La Colinière dans leur projet radio autour du livre Les Liaisons Dangereuses. Une émission pour redonner vie et sens à une œuvre classique au programme de seconde.

« Edité en 1782, je suis un roman épistolaire étudié par les lycéens, mes personnages se mêlent énormément de la vie des autres… » Les élèves du lycée La Colinière ont revisité à leur façon le livre Les Liaisons Dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos.

Sur le modèle de l’émission Livre et Châtiment sur France Inter, iels ont écrit, accompagné·e·s de leur professeur de français, une émission pour mettre en voix cet ouvrage bien connu des lycéen·ne·s.

Emission à la manière de "Livre et Châtiment" - Les Liaisons Dangereuses
Par les élèves du lycée La Colinière

Afin de réaliser cette émission, Prun’ a accompagné les élèves au cours de deux ateliers, l’un en classe et l’autre dans nos studios : En classe, les participant·e·s ont d’abord découvert l’univers et le fonctionnement des médias. Via des ateliers pratiques, ils ont ensuite travaillé l’oralité : poser sa voix, restituer des informations au micro, poser des questions…

Dans nos studios, un petit groupe est venu enregistrer l’émission. Certain·e·s élèves se sont chargé·e·s de la production artistique (habillages, bruitages…) en lien avec la responsable technique de Prun’.

L'équipe "production artistique" à l’œuvre dans la régie de Prun'

Un dernier groupe a réalisé un reportage autour de l’enregistrement, afin de garder une trace écrite du projet. 

« Ce projet nous a boosté·e·s pour la fin de la lecture de l’œuvre ainsi que la compréhension globale du livre.

[…] Nous étions très enthousiastes àl’idée d’enregistrer l’émission de la classe », témoignent ainsi les élèves.

L’émission finale va désormais être diffusée au lycée et les élèves invité.e.s à en parler à leurs camarades.

Publié le
Un article réalisé par : Chargé·e de rédaction
Prunothon
Carte blanche aux bénévoles