Passer directement au contenu principal
CLOSING DES 25 ANS 🥳
Rendez-vous le 29 et 30 juin pour un incroyable week-end de closing : soirée du samedi à OHM Town et au Macadam et brunch à Pioche le dimanche ! Prends tes places ici
Une Histoire du Rythme
Dernière diffusion le mar. 4 juil. 2023 à 21h00
Une Histoire du Rythme
Episode 5 - East Coast VS West Coast : Rap et identité urbaine
Diffusé le mar. 1 févr. 2022

Résumé

Bienvenu aux Etats-Unis des années 90. L’empire ultracapitaliste a vaincu l’URSS grâce aux derniers efforts de son président Reagan. L’influence du pays sur le monde est détonnant. D’autant plus détonnant lorsque l’on parle de son fameux Soft Power, espèce de loup culturel terrifiant détruisant tout sur son passage. Elle se démarque par un règne sans partage sur la majorité des arts, que ce soit en termes de cinéma, d’arts contemporain et bien évidemment de musique. Ces années voient l’apparition de la musique électronique et du R’n’B, avec un nombre incalculable de producteurs états-uniens, squattant ainsi la place de numéro 1 des charts mondiaux aux britanniques. Mais il y a bien un style de musique qui ne fait pas débat, où les protagonistes sont les véritables rois du monde : le rap.

A l’origine, lors de soirées Reggae ou Dub, les MC (Maîtres de cérémonies) font des rimes sur des instru pour chauffer le public et annoncer l’artiste suivant. C’est durant ces années que les premiers morceaux Hip-Hop sont produits par des noms aujourd’hui célèbres comme Grandmaster Flash ou Sugarhill Gang, avec des influences funk. C’est à partir de cette base instrumentale que des chanteurs issus des ghettos afro-américain de New-York se mettent à rapper pour créer et véhiculer un message.

Peu de temps après, le rap gagne les quartiers de Los Angeles et ce sont des groupes emblématiques tel que NWA qui naissent à la fin des années 80. L’explosion dans les charts américains est immédiate. Ces rappeurs californiens surpassent rapidement les productions new-yorkaises, pourtant à l’origine de ce style musical. On sent déjà les prémices d’une confrontation naissante ...

Playlist

  • Tim Dog - Fuck Compton - 1991
  • DJ Quick - The Last Word -1992
  • Tim Dog - I Don't Give a Fuck - 1993
  • Rodney-o & Joe Cooley - U Don't Hear Me Tho' - 1993
  • Tha Dogg Pound ft Snoop Dogg – New York New York - 1995
  • Capone N Noreaga Ft Mobb Deep – L.A L.A - 1996
  • Notorious B.I.G - Who Shot Ya - 1995
  • 2 Pac - Hit Em Up - 1996

Pour aller plus loin

Si ce podcast t'a plu, il faut absolument écouter l'album The War Report en entier ici.

Les sons sont dingues, les instru sont fidèles à ce que peut être le rap hardcore de la East Coast, quelque chose de très brut et froid. Un classique de ces années-là à consommer sans modération. Et l'acheter ici.

Aussi, petite infographie sur la ville d'origine des rappeurs US ici. Il est intéressant de voir qu'Atlanta est pas très loin derrière les deux mastodontes de l'émission.

Sitographie

Il existe peu d'ouvrages sur cette confrontation East Coast vs West Coast. Le mieux est de s'informer sur le web et notamment grâce aux travaux de Séverin Guillard, maître de conférence en Géographie à l'Université Picardie Jules Verne et spécialiste du genre.

Camel
SUPA