Passer directement au contenu principal
[PLAYLIST] Fly Anakin : parcours d'un rappeur hors du commun
À l'occasion de son concert au Pôle étudiant en novembre dernier, Prun' a eu la chance de rencontrer Fly Anakin, rappeur originaire de Virginie et auteur du morceau "Sean Price" en playlist.

Jeudi 25 novembre 2021, 17h30, notre équipe de trois bénévoles arrive au pôle étudiant pour l'interview du rappeur Fly Anakin, en tournée européenne avec son compère Pink Siifu, accompagné lui-même du groupe NEGRO 6'. Au milieu de la foule d'étudiant·e·s qui se dirige vers le tramway, nous croisons deux personnes qui sortent du lot, notamment un, dont la combinaison de ski ne passe pas inaperçue. Pas de doute, il s'agit bien de Fly Anakin et Pink Siifu, ce dernier arborant l'outfit intégral (masque et combinaison) parfait sur une piste de ski mais pas vraiment adapté sur un campus étudiant. Nous faisons donc demi-tour et allons à leur rencontre pour nous présenter et les accompagner au pôle étudiant, afin de réaliser l'interview prévue avec Fly Anakin, dont le morceau "Sean Price" venait d'intégrer notre playlist.

Rencontre avec Fly Anakin
Interview anglaise traduite en français, réalisée au Pôle étudiant
Fly Anakin au Pôle étudiant © Suvann

L'indépendance au service du collectif

De par son parcours, Fly Anakin est un rappeur qui sort du lot. Ayant commencé le rap à 13 ans à Richmond, ville moyenne de Virginie, sur des beat tapes de J Dilla et Madlib, Fly Anakin s'est forgé une identité bien à lui, enrichie par ses différentes influences musicales : le rap avec son frère (Notorious Big; Wu-Tang; Nas; Jay-Z et Big Pun notamment), mais aussi le R&B avec sa mère et la soul avec son père. Il trouve son blase grâce au morceau "Dead Fool" de Trademark Da Skydiver et se lance en duo avec le rappeur Henny L.O., présent notamment sur son EP mirrors_episode.1 sorti en 2014. Après cet EP, il fait la rencontre d'autres rappeurs et de producteurs originaires de Richmond, avec lesquels il va ensuite créer le collectif Mutant Academy : Koncept Jack$on, Big Kahuna Og, ohbliv, Unlucky Bastards entre autres. De ce collectif est née une réelle communauté, qui n'a cessé de grandir et de rassembler une diversité d'artistes et de créat·eurs·rices, leur permettant de garder leur indépendance en auto-produisant l'intégralité de leurs contenus.

On n'est pas payé·e·s pour tout ce qu'on fait mais tant qu'on prend du plaisir à être ensemble, ce collectif restera vivant.
Fly Anakin au Pôle étudiant © Suvann

Après l'album FlySiifu's, première tournée avec Pink Siifu

Pink Siifu est un rappeur et chanteur de punk américain né en Alabama et ayant grandi à Cincinnati. Il commence la musique en 2012 et ne cesse depuis d'explorer les genres et d'exprimer sa rage à travers ses très nombreuses créations, notamment sur NEGRO, sorti en avril 2020, pendant le mouvement Black Lives Matter. Sa dernière sortie en date est l’album GUMBO'!, qui réunit la crème du rap undergound avec des artistes tel·le·s que Maxo, DJ Harisson ou BbyMutha, elle-même en concert au pôle étudiant en septembre dernier. Tout comme Fly Anakin, Pink Siifu est un artiste particulièrement productif et qui multiplie les collaborations, donnant ainsi à entendre la diversité de ses influences et des thématiques qui l'inspirent.

Pink Siifu au Pôle étudiant © Suvann

La rencontre entre les deux rappeurs s'est faite à New York lors d'un show commun, pour lequel un label malhonnête ne les a jamais payés. Un événement qui les a soudés et les a amenés par la suite à travailler ensemble, notamment avec le label londonien indépendant Lex Records. Leur collaboration s’est alors révélée très prolifique, comme en témoigne leur album Flysiifu’s sorti le en novembre 2020 et réunissant pas moins de 22 titres, auxquels s'ajoutent les 8 titres de la version Deluxe. Le visuel les présentent en vendeurs de disques, derrière lesquels on reconnaît Billie Holliday, Stevie Wonder ou encore Madvillain, l'association mythique entre le regretté MF DOOM et Madlib, ce dernier ayant d'ailleurs produit un des titres de l’album aux côtés de 15 beatmakers différents. Cette collaboration a aussi permis aux deux rappeurs de réaliser leur première tournée et qui plus est leur première en Europe, avec des dates à Utrecht, Londres, Bristol, Paris, et ce soir-là à Nantes !

Je vais partout où je peux, sans avoir peur de prendre des risques, car les États-Unis vous feront avoir peur de tenter votre chance
Pink Siifu (encagoulé) et Fly Anakin au Pôle étudiant © Suvann

Rencontre plus que réussie avec le public nantais

Le pôle étudiant se remplit timidement lorsque Fly Anakin monte sur scène pour inaugurer la soirée, Pink Siifu à ses côtés pour assurer la sélection instrumentale. La vibe est lourde, jazzy, et Fly Anakin enchaînes les « bars » et chauffe le public en lui faisant scander son gimmick favori « Worldwide, worldwide ! ». Un cierge verdoyant est allumé sur scène et c’est le moment pour Pink Siifu de le rejoindre au micro, pour interpréter quelques titres de leur album. La combinaison fonctionne à merveille entre le flow nonchalant mais inarrêtable de Fly Anakin et les phases percussives portées par la voix puissante de Pink Siifu. Celui-ci enchaîne avec une prestation de haut vol accompagné de son groupe de 5 musiciens dont deux batteurs déchaînés, oscillant entre jazz psyché inspiré par Sun Ra et fulgurances punk, déclenchant dans l'audience un pogo inattendu et immédiatement rejoint par la rock star Pink Siifu. De quoi marquer les esprits de chacun·e et, on l'espère, donner envie aux deux artistes de revenir faire un tour dans nos salles de concert dès que possible !

Fly Anakin au Pôle étudiant © Suvann

Une interview et un article réalisés par Khoukha Henniène et Matteo Quimerc'h. Photographies par Suvann.

Publié le
Un article réalisé par : Khoukha Henniène
From Before... What?
Leila