Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Rencontre avec Vitalic

Lors de son passage à Stereolux le 11 novembre dernier, Pascal Arbez-Nicolas nous a parlé de son rapport au live et à la création.

Vitalic fait parti des artistes electro qui ont été marqué par le son de la French Touch.
Dans le cas de Pascal Arbez- Nicolas ça s’est passé en 1995, devant un concert des Daft Punk dans l’ancien club dijonnais l’An-Fer, il y découvre une musique jusqu’alors inédite et pleine d'audace : on ose y mêler rythmes de disco et de rock et l’ensemble est aussi rétro que futuriste.

Cette découverte lui donne alors envie de se lancer et de composer sa propre electro.
Il sort de la musique sous différents pseudonymes : Dima, Vital Ferox ou Hustler Pornstar. Principalement connu dans le milieu underground sa première sortie sous le nom de Vitalic jouit d’une petite notoriété, notamment avec le titre « La Rock 01 » sur l’EP Poney. Le label sur lequel il est signé International Deejay Gigolo enregistre avec cet EP sa meilleure vente de vinyle.

Sur ce titre on retrouve de nombreux composites qui font encore aujourd’hui le succès de Vitalic : mélodies imparables, montées efficaces et bonne dose d’énergie car s'il y a bien une chose qu’on apprécie chez lui c’est qu’il est généreux (au diable la minimale !).

En témoigne d’ailleurs certains titres imparables et capables d’ambiancer n’importe quel mélomane sensible à l’electro amateur de jumps : " Stamina " ou " Second Live "

Ce qui est bien aussi avec Vitalic, ce sont ses lives, à chaque fois c’est le spectacle. Le vrai. Parce qu’on va arrêter de se mentir, même quand on est fan d’électro c’est pas tellement passionnant d’aller voir les artistes tâter du bouton. Alors quand il y a une vrai scéno et des jeux de lumière, on se régale. Faire de la scène c’est un métier, ce n’est pas parce qu’on est musicien qu’on est forcément bon sur le podium.
Rassurons nous, notre homme est de ceux qui bossent dur pour offrir un vrai show.

Après trois albums « Ok Cowboys »  en 2005, « Flashmob » en 2009 et « Rave Age » en 2012, son dernier album « Voyager » est paru l’année dernière.
De passage à Stéréolux pour sa tournée ODC on profité de l’occasion pour lui poser quelques questions sur ses  différents processus créatifs et son goût de la scène.



vitalic / odc live / electro / show / voyager / stereolux / interview musicale

Article réalisé par Kim Boëffard

Publication : Vendredi 12 Janvier 2018

Illustration : Vitalic Live ODC

Crédit photo : (c) Jérémie Blancfène






Réagir :