Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Un homme condamné à dire la vérité peut-il encore vivre ?

Cyril Pedrosa signe un scénario taillé sur mesure pour l’élégance du trait de Nicolas Gaignard. Ensemble, ils donnent corps à un surprenant récit d’anticipation politique.

Dans un futur pas si lointain que cela 


Paris, 2050. Depuis les purges qui ont suivi le changement de régime, les tensions sont loin d’être apaisées. 

Une organisation clandestine semble préparer une action spectaculaire. Reclus dans son minuscule appartement, Kader vit seul. Il ne parle à personne. Une injection de « Sérum », un produit psychoactif, l’empêche de mentir. Qu’il le veuille ou non, il ne peut dire que la vérité. Rien que la vérité. Toute la vérité. Cette malédiction fait de sa vie un enfer.

La vérité, toute la vérité et rien que la vérité !!


Dire la vérité par obligation, et si cela vous arrivait…à vous, là, derrière votre écran ? Est-ce que vous seriez toujours aussi communicatif, est-ce que vous seriez toujours aussi prompt à parler et échanger avec le monde qui vous entoure ?  

Cyril Pedrosa nous livre ici un scénario particulièrement intéressant et précis, peu de choses sont laissées au hasard, et l'épilogue est succulent, le tout, dessiné par Nicolas Gaignard qui signe là sa première Bande dessinée. (nomination le weekend du 9-10 décembre 2017 pour le prix "Première bulle" à Angers BD)

Plongez dans ce livre. Lorsqu'on lit une histoire et que l'on ne sait plus à un moment donné où se trouve la frontière entre le réel et la fiction, c'est à ce moment-là que l'on se dit que la réussite d'une histoire est faite....c'est la vérité !


bd / chronique

Article réalisé par Sébastien Blanquet

Publication : Mardi 12 DéCembre 2017

Illustration : Couverture "SERUM" de Nicolas Gaignard et Cyril Pedrosa

Crédit photo : Edition Delcourt






Réagir :