Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Trois artistes attendus aux TransMusicales 2017

Après la sélection de la semaine dernière, en voici une autre, plus européenne, portée sur le groove, les basses et la danse.

Kiddy Smile / Too Many t's / Josey Rebelle

Kiddy Smile, prince du voguing français


Découvert l’été dernier avec son clip complètement dingue « Let A B!tch Know » (si vous n’avez pas vu cette pépite, arrêtez tout pour 5 minutes de visionnage frénétique) je suis tombée sous le charme de cet artiste ultra stylé qui mêle musique et revendications idéologiques.

Il produit indépendamment sa musique, organise de nombreuses soirées où il officie en tant que DJ et est l’un des rares artistes français à être associé au voguing ( ndlr : style de danse urbaine né dans les années 1970 dans des clubs gay fréquentés par des homosexuels latino-américains et afro-américains, essentiellement à New York. ).

Il ne cesse de défendre ce mouvement qu’il considère comme une possibilité d’expression pure, un endroit où l’on peut être soit sans être jugé. Véritable ovni dans le paysage musicale français il insiste sur l’importance de toujours être authentique et irréprochable. Sa musique c’est une electro – pop teintée de beat’s 90, fiévreuse, vindicative et coloré.

On ira le voir sur scène pour le show qu’on espère ponctuée de pas de danse endiablés, comme si l’on pouvait enfin assister à une véritable Ballroom, ces fameuses soirées où s’affrontent les danseurs de voguing.

Kiddy Smile, jeudi 7/12, Parc Expo, Hall 8, 1h45-2h35

https://www.youtube.com/watch?v=bIwRLWnP_p8



Too Many T’s, duo de rappeurs boom-bap


Ce duo londonien signé chez Banzaï Lab et composé de Ross Standaloft et Leon Rhymes remet au goût du jour (mais était-il réellement démodable ?) les bagguis, le basket et la casquette mais surtout ce hip-hop bien 90’s qui claque comme du Beastie Boys et groove comme du Jurassic 5.

Premier album sorti le 13 octobre dernier, les deux compères n’ont cessé depuis d’alimenter de clips ultras codés chacun de leurs morceaux. South City est l’un des albums hip-hop les plus vibrant à avoir traversé la Manche depuis longtemps.
Flow aiguisé, style affirmé et rimes affutées, Too Many T’s va régaler les nostalgiques de l’âge d’or du hip-hop autant que les amateurs de jumps.

La formule est excellente et tout est réunit pour que le groupe cartonne. Décollage prévu pour l’après Trans.

Too Many T’S, vendredi 8/12, Parc Expo, Hall 8, 3h30-4h30

https://www.youtube.com/watch?v=I3sTA7qdjkc

Josey Rebelle, archiduchesse des platines


A l’heure où va officier la DJ, on en aura déjà pris plein les mirettes, et si on a fait les 3 jours sans bouchons, sur qu’on surfera sur un flow d’acouphènes. Heureusement, fort d’un entrainement de longue haleine ils nous restera nos jambes solides pour danser jusqu’au bout de la nuit.

Coqueluche d’une scène londonienne exigeante, la jeune et brillante Josey Rebelle, excelle avec ses sets généreux, éclectiques et d’une technicité rare. Aujourd’hui adoubée par Boiler Room, R.A. et plus qu’habituée au ondes de BBC 1 et Rinse FM, elle régale les noceurs d’une sélection variée et pointilleuse : house vocale, techno et disco.

Plus portée sur l’efficacité que la nouveauté, sûre que le DJ set de cette grande prêtresse ne nous décevra pas.

Josey Rebelle, samedi 9/12, Parc Expo, Hall 4 Greenroom, 1h30-3h30

https://www.youtube.com/watch?v=0y_0yhMOxAc&t=925s


transmusicales / festival

Article réalisé par Kim Boëffard

Publication : Vendredi 24 Novembre 2017

Illustration : Kiddy Smile / Too Many t's / Josey Rebelle

Crédit photo : CB.






Réagir :