Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

[Interview] Stereotrip Istanbul : une prog' underground et aventureuse

Rencontre avec Jean-Michel Dupas, programmateur de Stereolux, un focus sur le prochain Stereotrip, qui vous fait voyager à Istanbul le jeudi 27 février prochain.

Istanbul, jadis capitale de l’empire ottoman est aujourd’hui une ville complexe, à l’intersection de l’Orient et de l’Occident. Le gentilé de cette ville est magnifique : quand on vit à Istanbul on est stanbouliote. Les stanbouliotes de la partie anatolienne de la province d’Istanbul sont en Asie, mais de l’autre côté du Bosphore les stanbouliotes de la partie rouméliote sont en Europe.

Aussi, Istanbul est partagée entre l’autoritarisme du régime d’Erdogan et l’ébullition créative des jeunes artistes. Entre les mouvements de protestation et un héritage culturel très riche, la jeunesse turque tente de reconquérir sa liberté entre autres par la musique.

Aujourd’hui à Prun' nous avons reçu le pétillant Jean-Michel Dupas, le programmateur de Stereolux, lieu nantais de culture et de curiosité. Il est venu nous parler du Stereotrip Istanbul, un concert qui aura lieu le jeudi 27 février prochain, et qui mettra à l’honneur la musique underground turque et des musiciens stambouliotes. Lamartine, romantique français s’il en est, a écrit « Si je n’avais qu’un seul regard à poser sur le monde, ce serait sur Istanbul ».
Le regard de Jean-Michel Dupas, lui, s’est posé sur Istanbul car « c’est une ville qui foisonne, qui a un héritage musical très important dans les années 70 et qui a énormément influencé toute la scène psyché ».

Une programmation éclectique


Vous pourrez découvrir sur la scène de la salle Micro de Stereolux le groupe Jakuzi, un duo de synth-pop dont vous pourrez entendre l’extrait du morceau Süphe dans le podcast. « Ce sont les stars en ce moment en Turquie ! » nous raconte Jean-Michel Dupas. Puis Casp, qui joue plus sur le terrain de l’électro, dans un univers introspectif : « Quand on lit des interview du leader de Casp, il cite des gens comme Yann Tiersen en influence, ce qui peut se ressentir dans le côté mélancolique de leur électro ».
Dans un genre plus classique folk-pop (mais loin des clichés, attention !), la soirée s’achèvera avec le groupe In Hoodies. Une programmation que Jean-Michel qualifie d’underground, d’aventureuse et de bouillonnante ! Trois univers très différents mais « qui représente bien ce qui marche le plus sur la scène turque underground actuelle ».

La musique comme une quête de liberté


La Turquie est un pays où le régime est particulièrement autoritaire, dans lequel chacun peut être arrêté et emprisonné de façon complètement aléatoire. Un pays où faire de l’art peut être perçu comme une menace et un acte d’insoumission. Jean-Michel explique : « La majorité de ces artistes ont cette force de pouvoir résister à l’Etat turc grâce à leur public assez large et fidèle, donc ils arrivent à avoir une certaine liberté d’expression ».

Découvrir des musiciens… et d’autres façons de prendre l’apéro !


Le concept du Stereotrip n’est pas né pour cette session sur Istanbul, il existe depuis bien plus longtemps. Pour Jean-Michel Dupas, l’essentiel c’est de faire découvrir aux gens de nouvelles musiques, de nouveaux artistes : « c’est important de défendre des scènes qui n’ont pas toujours la même médiatisation que les scènes anglo-saxonnes ». Attention, dans ces concerts, il n’y a pas que vos oreilles qui vont partir à la rencontre d’une nouvelle culture : vos papilles le feront aussi !
Comme nous l’a raconté Jean-Michel « on offre un petit apéro local : vous pourrez boire des verres d’ouzo et manger des spécialités locales ». Aussi, après le concert, les artistes descendent pour discuter avec le public, « ils sont ravis d’avoir les points de vue occidentaux sur leur musique».

D’après ce que nous a confié Jean-Michel Dupas, la prochaine édition du Stereotrip devrait mettre à l’honneur la ville de Rotterdam aux Pays-Bas. A la fin de l’année 2020, le public nantais devrait pouvoir rencontrer la scène de Minsk en Biélorussie. Mais pour ce qui est du Stereotrip Istanbul, il se tiendra jeudi 27 février à 20h30 à Stereolux. Pour plus d’informations vous pouvez vous rendre sur le site internet www.stereolux.org ou sur la page facebook de l’événement !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Article et podcast réalisé par Sophia


stereotrip / stereolux / jean michel dupas

Article réalisé par Constance Bénard

Publication : Vendredi 21 FéVrier 2020

Illustration : Stereotrip met le cap sur Istanbul

Crédit photo : Stereolux






Réagir :