Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

PRISE DE TETE - Rouvrez les maisons

Premier loquet !

Lent, terne, rouge

À chaque fois, c’est la même chose ! On croit que le débat est clos, et finalement, le débat éclot, comme une fleur au milieu du trottoir. 

A-t-on le droit de mieux entretenir une prostituée que sa propre femme ? Plutôt que d’abolir les tabous, une poignée de législateurs ont décidé, en début d’hiver, d’abolir la prostitution et de geler, si je puis dire, le commerce du sexe. 

Cela n’augmentera pas pour autant l’offre gratuite, précisent-ils néanmoins avec un cynisme outrageant. Les clients fidèles (à leur manière), les vieux de la vieille qui voudront à tout prix sauver cet artisanat ancestral seront aussitôt conduits par les gendarmes en cellule de dé-bandaison puis seront à leur tour mis… à l’amende. 
Pour peu qu’ils fussent pris en flagrant des lits. 

Tout de même, il faudra que l’on m’explique un jour la différence fondamentale entre un travail manuel et un travail sexuel, si ce n’est l’organe mis à disposition, qui justifie l’assimilation forfaitaire à l’esclavage du deuxième. 

Quand l’hypocrisie fait loi, l’Assemblée Nationale fait tâche. C’est le problème de l’hémicycle à moitié vide ou de l’hémicycle à moitié plein : les députés de droite ne croient pas ce qu’ils disent et les députés de gauche ne savent pas ce qu’ils pensent.


guillaume haubois / abolition / prostitution / humour / salaud

Article réalisé par Guillaume Haubois

Publication : Lundi 25 Novembre 2013

Illustration : Lent, terne, rouge

Crédit photo : S. Bénichou






Réagir :