Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Rencontre avec l'Animalerie

Pour l'avant dernière soirée du festival HIP OPsession, le Ferrailleur accueillait une scène 100 % française avec la rappeuse Eli MC, le duo Scoop & J.Keuz et les lyonnais de l'Animalerie : Anton Serra, Lucio Bukoswski, Baptiste et Oster Lapwass.

 

Ce vendredi 20 février au Ferrailleur, c'est Eli MC (son passage dans le Ghetto Blaster ici) qui ouvre le bal suivie par Scoop & J.Keuz (eux aussi dans le Ghetto Blaster par là).

 Mais la raison pour laquelle le Ferrailleur affichait complet était sans doute la venue de quatre membres de l'Animalerie : Anton Serra (MC), Lucio Bukowski (MC), Baptiste (Guitariste) et Oster Lapwass (Beatmaker- DJ).





 Le Baptiste 


 Une première chose nous frappe en rentrant dans les loges du Ferrailleur, alors qu'on s'attendait à rencontrer seulement les deux MCs ainsi que le beatmaker de l'Animalerie, un visage inconnu se présente à nous sous le pseudonyme et vrai prénom de Baptiste. Guitariste attitré de l'Animalerie depuis 2013, il accompagne les beats d'Oster Lapwass et travaille sur les prods de ce dernier. 

 "Baptiste est de plus en plus présent..." précise Lucio alors que le principal intéressé rajoute "Je suis le seul à être rentré 'officiellement' dans l'Animalerie. " 
Baptiste a d'ailleurs participé à la quasi-totalité des morceaux de l'album La plume et le brise glace (premier extrait)  avec les prods du beatmaker qu'on ne présente plus : Oster Lapwass.
 "Le fait d'avoir un guitariste sur scène ça permet de revisiter des vieilles ziqs et ça leur redonne de la fraîcheur," nous dit Anton, "ça donne un côté plus live". Et pour avoir assisté au concert, c'est claire que ça dynamise grandement le set. 

 Le pourquoi du comment


 Le style des deux MCs est très proche et pourtant, Anton rappelle qu'il est plus difficile pour lui d'adopter un genre poétique dans son rap "Il a fait des études et pas moi" blague-t-il (à propos de Lucio ndlr). "Mais en vérité, c'est pas notre style qui nous a rapprochés, on s'est mis à faire des morceaux ensemble parce qu'on s'appréciait" rajoute Lucio.
 Une amitié qui prend ses racines dans la genèse de l'Animalerie. "On s'est regroupé autour de Lapwass qui fait des instrus," nous explique Anton, "fallait qu'on trouve un nom et c'est venu d'un seize où Ethor Skull (un membre du collectif ndlr) dit 'c'est mon Animalerie, c'est ma putain d'équipe de malades' et on a trouvé ça cool".
 Officiellement, pas de chiffres pour dénombrer les membres du collectif, "personne rentre dans l'Animalerie" dixit Lucio et Baptiste d'ajouter "à part moi". 
 Anton Serra est rentré dans le monde du Hip-Hop grâce à la peinture, mais précise quand même que "moi c'était pas trop graff, plutôt du tag. Y a un lien certain entre le tag et mon rap parce que c'est mon passé."
 Même si Lucio compare ses EP à des nouvelles, ses albums à des livres, il refuse de faire un parallèle entre l’instruction et le rap : "On suggère ouais, mais on n'instruit pas. Un morceau de rap ça dure deux minutes, c'est pas assez complet. Si tu veux vraiment apprendre, faut lire des bouquins." Il assume être un adepte du "name dropping", cette figure de style qui consiste à nommer un artiste pour sublimer sa punchline, un art dans lequel il excelle.

 Les projets en cours


 Le rap, ce n'est pas la manière privilégiée de Lucio pour s'exprimer. D'ailleurs, il avait faillis arrêter de rapper avant qu'Oster le motive pour s'y remettre. "Le fait de faire des vidéos, de voir chacun s'exprimer à sa façon, ça m'a vraiment redonné le goût du rap. Mais l'idée, actuellement, c'est de m'orienter vers l'écriture, il y a un petit recueil de poèmes qui est en cours..."
 Opéré du dos en septembre, Lucio est resté un mois cloué au lit, sans pouvoir mettre le pied dehors, d'où le titre de son prochain projet : "L'homme alité" (en collaboration avec Oster Lapwass). 
 Pour Anton, savoir ses différents projets en libre téléchargement sur internet (alors qu'ils sont à vendre) n'est pas forcément un mal : "Mon but, c'est d'être écouté, j'préfère être téléchargé illégalement 1000 fois et vendre 100 CDs, j'm'en fous." 
 Hormis "La plume et le brise glace" à paraître en avril, un autre projet en collaboration avec Dico est prévu pour la fin de l'année. 
 Baptiste et Oster Lapwass préparent également un projet d'instrumental et on apprend que l'album tant attendu de Kacem Wapalek est prévu pour le 11 avril... une très bonne nouvelle donc ! 

 Bref, l'Animalerie c'est LE collectif qu'il faut surveiller en ce moment. 

Photo : © CLACK

(Les sons de l'interview dans l'ordre : 
Anton Serra X Lucio Bukoswki - Les lions sont solitaires (Prod. Oster Lapwass) 
Anton Serra - Parc d'Attraction (DJ Fly)
Lucio Bukowski - Feu Grégeois (Prod. Oster Lapwass)
Anton Lapwass X Lucio Bukowski - Commémorages (Prod. Oster Lapwass)




l'animalerie / lucio bukowski / anton serra / lucio serra / oster lapwass / ethor skull / clack / hip opssession / eli mc / scoop & j.keuz / ls / interview musicale

Article réalisé par Louis Scocard

Publication : Mercredi 25 FéVrier 2015

Illustration : De gauche à droite et de bas en haut : Anton Serra, Lucio Bukowski, Baptiste et Oster Lapwass

Crédit photo : CLACK https://www.facebook.com/leclack?ref=ts&fref=ts






Réagir :