Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

[ITW] Paco Tyson : la prog', les chapiteaux, et la tournée des bars !

Nico, fondateur du festival, nous a rendu visite à Prun' pour nous présenter la deuxième partie de la programmation qui a été dévoilée lundi 6 janvier. On a parlé d'artistes, de chapiteaux, et de la création d'un nouveau label Paco Tyson !

On ne présente plus Paco Tyson, mais à Prun', on n'a pas fini de vous en parler !

Allez, un petit rappel tout de même : proposant tous les genres de musique électronique (la techno, la house, la trance ou le hardocre), le festival a pour vocation de réunir des artistes venu.e.s de tous les horizons : de New-York à Séoul, en passant par Angers et Nantes.
La première partie de la programmation avait été dévoilée le 10 décembre, et les festivaliers ont eu le plaisir de découvrir des noms comme celui d'Anetha, bien connue en France, d'Astrix ou de Rotterdam Terror Corps venu tout droit des Pays-Bas avec leurs performeurs cracheurs de feu.

Pour commencer l'année sur les chapeaux de roue, la team Paco a dévoilé il y a 3 jours sur les réseaux sociaux la deuxième partie de la programmation du festival Paco Tyson. On y découvre aussi bien des noms connus de la scène internationale et dont la réputation n'est plus à faire comme MARK EG, Jovonn, ou The Driver, que des pointures françaises (Terence, Toolate) ou des artistes locaux et prometteurs made in LA pour Loire-Atlantique. Nico, fondateur du festival, est venu à Prun’ pour la commenter avec nous.

Une scéno bien léchée


Cette année, les organisateurs ont pris le parti d’inviter moins de têtes d’affiches au profit de la scénographie. « Avec la multiplication des festivals on a tendance à tous inviter les mêmes noms pour vendre des tickets, comme Nina Kravitz ou Marcel Dettmann» explique Nico.
« Qualitativement il y a quand même plein d’autres artistes qui proposent des choses aussi bien, voir mieux, plus originales, et qu’on a moins vus ». Les programmateurs espèrent que grâce à la notoriété du festival, le public leur fera confiance et viendra voir les artistes qu’eux trouvent intéressants en ce moment. C’est ce choix qui leur permet d’investir davantage dans la scénographie.

L’an passé, le festival avait dû se répartir dans différents clubs nantais, suite à l’échec du changement de lieu organisé en collaboration avec la mairie. Cette année, les chapiteaux sont de retour à la Chantrerie, au grand bonheur de l’équipe Paco pour qui « les chapiteaux sont l’essence du festival ».
A chaque chapiteau son ambiance : vous pourrez retrouver sous le premier une grande scène techno, sous le second plutôt du hardstyle le vendredi et de la trance le samedi, et enfin de la house sous le troisième. L’ultime chapiteau accueillera le Red Bull Boom Bus , une scène plutôt consacrée à l’électro hip hop. En résumé : il y en a pour tous les goûts électroniques !

Une parité difficile à respecter


Sur la question de la parité (il y a seulement 4 artiste femmes sur les 25 dévoilés lundi), Nico répond : « On y réfléchit sans y réfléchir. On ne fait surtout pas de discrimination positive. ». Il dévoile sa fierté d’accueillir des artiste comme Anetha, Octo Octa, ou ANDY 4000, mais reconnaît qu‘« En 2018, on en avait peut-être un peu plus, même si il y en a quand même pas mal comparé aux autres festivals ».

Pour fêter la sortie de la programmation et faire patienter les festivaliers, la Team Paco organise chaque année un Paco Tour Bar. C'est une soirée gratuite qui se déroulera ce samedi 11 janvier prochain dans 18 bars nantais, et au cours de laquelle se produiront 36 djs locaux. Pour participer, il suffit de récupérer un bracelet dans l'une des enseignes partenaires. « On trouvait évident d’associer les lieux qui font vivre ces musiques à l’année » ajoute Nico.
Cette soirée sera aussi l'opportunité de remporter des pass 2 nuits pour le festival. Pour les gagner c'est simple : il faut danser et s’amuser ! Le DJ de chaque bar adoubera celui qui mettra le plus d'ambiance et lui remettra le fameux ticket d'or.

Arrêtez-tout, Paco lance son label !


Nico a profité de sa venue à Prun’ pour nous faire une annonce : le projet de Paco Tyson Record. «On a fait une résidence avec plusieurs artistes qui seront là lors du festival : Paul Ritch, Antigone et moi-même en live », raconte-t’il. « On est allés aux studios Redbull à Paris. Ils nous les avaient prêtés  pendant 4 jours et on a composé des morceaux originaux qui vont sortir sur un maxi en avril juste avant le festival ».

Cette année le festival souffle seulement sa quatrième bougie et il bénéficie déjà d’une solide réputation. Malgré d’importantes péripéties l’an passé (cf notre podcast Curiocité du 13 décembre), il a réussi à garder sa tête hors de l’eau. Après l’annonce de son retour triomphant à la Chantrerie cette année, et une programmation validée par les amateurs d’électro, on ne peut qu’être optimiste quant à la réussite de cette édition du festival !
Quand on demande à Nico quel sera leur prochain défi, il répond : « réussir à pérenniser cette édition en plein air et sur ces horaires. Y a aucun festival qui a lieu deux nuits de suite jusqu’à 6h du mat dans une grande ville, […] souvent les open air terminent à minuit et après ça passe dans des clubs. Mais jouer la nuit, c’est l’essence même de notre festival. ».

Retrouve toute la prog' et les infos sur : https://pacotyson.fr/
---------------------------------------------------------------------------------------------------
Article et interview réalisés par Sophia


paco tyson / chantrerie / electro / prog / label

Article réalisé par Redacteurs Prun'

Publication : Jeudi 09 Janvier 2020

Illustration : Paco Tyson, à nouveau sous chapiteaux !

Crédit photo : Paco Tyson






Réagir :