Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Nursery vs Vagina Town

Le samedi 21 janvier prochain, le meilleur de la scène rock locale vous donne rendez-vous au Dynamo Café. La soirée s’appelle Sueur! et vous permettra de (re)voir Nursery et Vagina Town, deux groupes nantais à suivre de près.

Nursery et Vagina Town

Nursery


Véritable pépite issue du milieu musical nantais, Nursery est un combo guitare / basse / batterie emmené par un chanteur-batteur androgyne. Entre « pop toxique » et rock fiévreux, le trio envoie une musique à l’urgence folle, marquée par une voix haut perchée et des guitares puissantes.

Fondé en 2014 sur les cendres de Polarity Zero, le groupe écume les scènes et sort en 2016 son 1er album éponyme. 12 morceaux et autant d'hymnes rock pour grands enfants malades.

Citant tour à tour les Pixies et Wire, les Nursery composent des mélodies addictives sur fond de riffs bien lourds, alternent couplets chantonnés de façon malsaine et refrains à hurler en chœur, poussés par une bonne dose de folie sous-jacente et une énergie illimitée. C’est rock sur le fond, et totalement punk dans l’esprit !

Ultra généreux en live, le trio déroule sans broncher ses titres à toute vitesse, rendant dingue une partie de l’audience, l’autre partie restant scotchée à une rythmique imparable...

Torse nu derrière ses fûts, le chanteur-batteur Paul Gressien offre un supplément d’âme au groupe, en cultivant une certaine esthétique glam. A chaque show, on découvre ainsi une nouvelle phrase débile écrite au rouge à lèvres sur son torse. Nursery ou le rock à paillettes, version sueur.

https://nurserysound.bandcamp.com


Vagina Town


Découvert au gré d’une pochette pour le moins sulfureuse (le 45 tours « Ecstasy » sorti en 2014) , Vagina Town a sorti son premier album en octobre dernier sur le label Kythibong.

Ces « 11 Love Songs » vous mènent dans le grand lit du rock américain, pour une partouze musicale conviant le rock psyché, le blues et le garage.

Si le groupe est attachant sur album, il trouve cependant une réelle dimension en live, invitant le public dans une débauche rock’n’roll qui vous laissera épuisés mais heureux.

Une grande messe (forcément satanique) officiée par une bassiste à plumes et un guitariste sous cape, emmenés par un clavier de l’enfer et une batterie sauvage… On a hâte de communier.

https://vaginatown.bandcamp.com/album/11-love-songs-kythibong-2016 

Clips :
« We’ve got the magic »
« Milk Milk Milk »


En concert


Samedi 21 janvier au Dynamo Café (5 euros)




rock / nantes / nursery / vagina town

Article réalisé par Bérengère Vito

Publication : Mercredi 11 Janvier 2017

Illustration : Nursery et Vagina Town

Crédit photo : Nursery et Vagina Town






Réagir :