Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Johanna Rolland lance sa campagne

Johanna Rolland, candidate PS aux élections municipales, inaugurait hier son siège de campagne, entre les arrêts de tramway Commerce et Bretagne. Retour sur une mécanique électorale bien huilée.

Johanna Rolland

A 150 jours des élections municipales, le Parti Socialiste et sa candidate Johanna Rolland lancent leur campagne électorale, intitulée Nantes a de l’avenir

Confortablement installé en plein cœur du centre ville, rue Beaurepaire, entre les arrêts Commerce et Bretagne de la ligne 3 ; l’endroit est stratégique. « C’est un choix d’une campagne ouverte, visible et accessible », précise Johanna Rolland.


Et c’est là tout l’enjeu de la campagne des socialistes pour Nantes : une sorte de campagne pour tous, dont le mot d’ordre est la co-construction. Elle envisage pour cela d'organiser 200 auditions "avec des Nantaises et des Nantais de milieux très différents, des syndicalistes, des salariés, des artistes, des chefs d’entreprises, ou même des Nantais tous simplement engagés dans la vie de leur quartier ou sur un sujet, que l’on invite à faire partager leur expérience, leurs idées, leurs points de vue."

«Les taux d’imposition n’augmenteront pas si les Nantais me font confiance » 

La candidate a profité de cette conférence de presse pour bien sûr fixer le cap de sa campagne, mais également pour envoyer des signaux forts et ses premiers engagements.  Le premier d’entre eux : celui de ne pas augmenter le taux d’imposition à Nantes durant la totalité de son mandat. «Cet engagement a été préparé, calculé. C’est un engagement fort, car les difficultés financières sont présentes, souligne la candidate. Ce qui est essentiel, c’est d’expliquer la ville que l’on construit demain, comment chaque euro dépensé est un euro utile. ». 

Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir l'opposition, et notamment Julien Bainvel, candidat pour l'investiture UMP à la Mairie de Nantes : « Déjà en 2008, la liste sur laquelle figurait la candidate PS s’était engagée à la stabilité fiscale. Le résultat le voici : un reniement des promesses électorales, une augmentation importante de la fiscalité (taux : + 9,5 %) et Nantes parmi le peloton de tête des villes dont la taxe foncière a le plus augmenté depuis 2008 : + 27 % ! Johanna Rolland, héritière de Jean-Marc Ayrault, ne s'est donc pas convertie à la modération fiscale. Elle tente simplement de se démarquer de son héritage et d’endiguer la volonté des Nantais d’exprimer leur ras le bol fiscal en mars prochain. »

Dans les autres engagements pris par la majorité actuelle, celui qu’en 2020, 50% des logements sociaux seront chauffés aux énergies renouvelables. 

Une mesure qu’elle explique par une diminution de 10 à 15% des factures : « C’est une mesure qui parle aux Nantais, qui sont préoccupés par leur pouvoir d’achat. Cela créera des emplois, et la bataille pour l’emploi est d’ailleurs ma priorité sur cette campagne. Et puis, c’est notre vision de la transition énergétique »

On peut également voir ici un pied de nez fait aux écologistes, qui ont décidé de faire cavalier seul, avec leur candidate Pascale Chiron.

« On oublie que le réseau de bibliothèque est le premier vecteur de culture »


L’emploi, l’économie, les finances, seront au cœur de cette campagne des municipales partout en France. 

Mais également la culture, qui ne peut être oubliée dans une ville comme Nantes. « La culture est très importante, bien sûr, termine Johanna Rolland. Mais aujourd’hui, avec le développement très accru de la culture, on en oublie le premier vecteur, le réseau de bibliothèques et de médiathèques. Il est très important à Nantes, et il sera au cœur de notre politique culturelle pour Nantes. » 

La deuxième étape de la campagne socialiste consistera en plusieurs ateliers, à venir dès le mois de novembre, sur plusieurs thèmes aussi larges que la santé, l’écologie, les seniors, ou la sécurité. 


municipales / 2014 / johanna rolland / impots / eelv / ps / campagne / élections

Article réalisé par Simon Ains

Publication : Mercredi 09 Octobre 2013

Illustration : Johanna Rolland

Crédit photo : Nantes a de l'avenir





Commentaires

Camille - 10/10/2013 12h12


Camille - 10/10/2013 12h16


Simon Ains - 14/10/2013 16h05



Réagir :