Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Une médiation chevaleresque

Le cheval est un excellent médiateur pour les patients atteints de troubles psychiques ou d'addictions.Il se place souvent en miroir face au patient et reflète l'état émotionnel de la personne. Rencontre avec Nolwenn Gobrait équithérapeute.

L'émission I.R.M ( Instant radiophonique Médical ) de Radio PRUN ' profite d'une pause cette année, mais un reportage démarré l'année dernière vient juste d'être publié.

Rencontre avec un métier hors du commun et peu connu , l'équithérapeute. 

Un métier au cœur de la chaîne de soins des patients suivis pour des troubles psychiques ou des comportements additifs. J'ai rencontré Nolwenn Gobrait au sein du CHS de Blain et au milieu de son terrain d'exercice... le manège. Pas le manège que l'on croit mais celui avec de la paille, de la sciure et où le bruit des oiseaux se mélange au hennissement des chevaux.

Pas de doute, vous êtes dans une structure pour les chevaux, équipée d’un manège. Mais au milieu d'un hôpital psychiatrique. Nolwenn propose des séances d'équithérapie grâce aux 3 ou 4 chevaux du centre. L'animal remplit son rôle de médiateur pour de multiples objectifs comme nous l'explique Nolwenn dans le reportage.
La séance démarre et la patiente est auprès de l'animal au milieu du manège. Nolwenn se place en retrait et laisse le contact se faire entre les deux protagonistes. Ce n'est pas la première fois que Sophie, habituée des séances d'équithérapies, revient au centre. Elle utilise désormais cette relation cheval pour dépasser l'isolement ou l'angoisse que provoque son problème d'addiction.


Guérir peut-être pas, mais procédé de l’amélioration clairement oui ! 

L’équithérapie est désormais bien ancrée dans les pratiques de soins de l’hôpital de Blain et montre tout son intérêt comme nous l’explique le Médecin Psychiatre le Dr Vitré ; pour elle « les effets sont parfois époustouflant, un patient autiste de 16 ans dont je me suis occupé ne parlais pas du tout et à commencé à parler avec les poneys » et la médiation animale « peut concerner un grand nombre de patients, allant de la pédopsychiatrie jusqu’aux personnes âgées souffrant de démence car le cheval est un animal très riche, on peut le toucher, il a une odeur… » 
Avant tout "il s'agit d'un soins psychique et pas une séance équestre", nous le rappel Nolwenn. Les patients ne montent pas forcement sur l'animal. Le moment est propice pour parler et mettre des mots sur ses difficultés personnelles. Retrouver des sensations ou sentiments qui avaient été perdu.

Des exercices concrets auprès de l'animal !

Nolwenn réalise une multitude d'exercice entre le patient et le cheval, des exercices qui semblent facile comme une simple ballade en foret mais qui se révèle être  un véritable travail sur soi de posture et de positionnement face à un animal plus gros que soi.
On retrouve également un exercice que l'on appel le portage. Il est décrit par Nolwenn en fin de reportage. Existe encore le peau à peau qui permet de structurer son schéma corporel car on sait dans les pathologie mentale que le corps humain n'est pas investit de la même manière. Parfois éparpillé parfois ignoré, le peau à peau permet de recrée l'enveloppe de la personne, ressentir les limites et les structures de son corps.
Bonne découverte
Morgan Houguet
Lexique :
C.H.S : Centre Hospitalier Spécialisé

Retrouvez l'ensemble des podcasts, des autres reportages et émissions en suivant ce lien ou ce lien !




equithérapie / chs / blain / mediation / radio / centre / addiction / psychique

Article réalisé par Morgan Houguet

Publication : Lundi 24 Novembre 2014

Illustration : Nolwenn équithérapeute du centre équestre

Crédit photo : Morgan






Réagir :