Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

L'humeur de la semaine : Stéphane Tiki n'est pas français

Le Canard enchaîné a révélé mercredi 11 février que Stéphane Tiki, alors président des jeunes populaires de l'UMP, n'avait pas de titre de séjour.

Stéphane Tiki... Sans-papier

On va parler d'un séisme politique qui fait trembler l'UMP. En effet, le Canard Enchaîné révèle le mercredi 11 février que le président des Jeunes Populaires : Stéphane Tiki n'a pas de titre de séjour. 

Dans la foulée, le jeune homme de 27 ans, camerounais, a quitté ses fonctions politiques et a assuré avoir fait une demande de naturalisation. 

 Stéphane Tiki vit depuis près de 10 ans  en France et a fait ses études ici. Il avait prévu de se présenter aux élections régionales de décembre 2015. 
 Là encore les médias jouent avec les mots pour manipuler l'opinion publique, « Sans-papiers, Stéphane Tiki, le président des jeunes de l'UMP, quitte ses fonctions » titre 20minutes, « Président des Jeunes UMP et sans-papiers : l'arroseur arrosé Stéphane Tiki » écrit Metronews... 

 Et les commentaires des internautes sont encore une fois remplis de compassion et de solidarité, je cite : « Comment un sans papier peut se targuer de faire des études et de s'installer en auto-entrepreneur et adhérer à un parti politique ? C'est quoi ce laxisme ? Cet homme mi-adulte mi-ado par son comportement en société en France se devrait de retourner au Cameroun où il apprendra à se tenir ».  

 Ça fait chaud au cœur de voir ce genre de message, de voir que les gens aujourd'hui en France, sont bornés à tel point qu'ils mélangent tout. 
 Oui, un étranger, en France, n'a pas le droit d'occuper une fonction politique publique. Il faut savoir qu'être président des jeunes populaires à l'UMP n'est en rien une fonction politique publique. 

 Et on assiste à une véritable mobilisation qui ferait pâlir celle du 11 janvier. Des messages de haine envers la majorité qu'on accuse de complot, qu'on accuse de vouloir censurer les « étoiles montantes » du parti d'opposition, des messages de soutiens venant des partis de gauche qui soulignent par ailleurs le paradoxe des prises de position de Stéphane Tiki. 

 Parce qu'un sans-papier qui fait de la politique au sein de l'UMP, le dit parti qui s'oppose au droit de vote des étrangers, ça peut paraître paradoxale. 
C'est d'ailleurs la prise de position du jeune homme puisqu'il est un fervent opposant au droit de vote des étrangers.

 Pour autant, sur le compte Facebook de Stéphane Tiki, on peut lire un certain nombre de messages de soutien, dont on devine facilement la couleur politique. Les gens se disent sous le choc, se disent avec lui ou même « Je suis Stéphane Tiki ». 
Certains en ont même « marre de cette gangrène de communautarisme » alors qu'ils applaudissaient il y a quelques années les expulsions de sans-papiers conduites par Brice Hortefeux alors ministre de l'Intérieur au gouvernement Fillon. 

 Quand il s'agit de naturaliser un étranger parce qu'il a sauvé des gens dans un super-marché, tout le monde se mobilise, lorsqu'il s'agit de naturaliser une personnalité politique, tout le monde se mobilise aussi.... Mais lorsqu'il s'agit de naturaliser l'un des 300 000 sans-papiers résidants sur le territoire français, là, on a moins de monde et l'UMP fait profil bas.  


stéphane tiki / jeunes populaires / ump / sans-papiers / ls

Article réalisé par Louis Scocard

Publication : Lundi 02 Mars 2015

Illustration : Stéphane Tiki... Sans-papier






Réagir :