Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Les portes de La Tram’ du temps s’ouvrent à Nantes tout l'été !

Des stations gare maritime à gare SNCF, La Tram’ du temps est une invitation à remonter le temps. Temps géologique et climatique, l’idée est de montrer comment tout se lie. Au voyageur du tramway de déployer son imaginaire et construire le futur !

La Tram’ du temps est née dans l’esprit fourmillant de Maxime Labat, médiateur scientifique indépendant, homme de radio et vidéaste. Il était notre invité dans le Ghetto Blaster du 25 mai au côté d’Agathe Petit, rédactrice en chef du Labo des savoirs, émission de radio activatrice de synapses (diffusée sur Prun' tous les mercredis soirs et sur les ondes de vingt-cinq autres radios), et structure porteuse de ce projet, véritable “périple au cœur de l’aventure humaine et de l’évolution de la planète bleue”.

“Les portes de La Tram’ du temps s’ouvrent. Me voici transportée quelque part à 2.000 kilomètres du pôle Sud, près du cercle polaire. Au Cambrien, à cette latitude, il fait pourtant doux. Bien que je sois au niveau de la mer, j’ai du mal à respirer, la rareté de l’oxygène dans l’air me donne la sensation d’être en haute montagne...” C'est ainsi que Théo Drieu, créateur de Balade mentale, propose au voyageur d’embarquer pour cette exploration au cœur de l’histoire de la Terre – 2,7 km pour parcourir 543 millions d’années – à travers le récit d’une exploratrice imaginaire à la peau fragile qui peut souvent avoir la sensation “d’être une extraterrestre sur sa propre planète”.

“Extinctions de masse, bouleversements climatiques, fin d’un monde… ou presque ? Comment survivre sur les flancs d’un volcan, sur le bord d’un cratère ? Comment une espèce devient deux puis mille, survit au changement ou disparaît à jamais ? La Tram’ du temps bouscule les idées reçues sur la préhistoire et l’échelle du temps. L’histoire humaine n’est qu’une goutte d’eau à l’échelle de la planète !”

Grâce aux illustrations de Delphine Vaute, “la faune et la flore de chaque époque, transformées et réinventées au cours de l’évolution biologique,  renaissent, tout en poésie. L’artiste puise son inspiration dans les vieilles images qu’elle place au centre de son sujet ou qu’elle utilise comme simples vecteurs d’idées et de sens. Son imaginaire luxuriant se confronte à la précision naturaliste.” Un travail “précis et sensible” qui colle parfaitement à ce voyage initiatique, mise en (grande) forme par Julie Guéguen, designer graphique.

Fin du voyage à la gare SNCF : “Félicitations ! Pour arriver jusqu’ici, vous avez réussi une prouesse étonnante. Que d’aventures pour qu’un jour, vous puissiez lire ces lignes. L’histoire de vos ancêtres est si riche en rebondissements qu’à côté d’elle, mêmes les scénarios hollywoodiens les plus rocambolesques font pâle figure.” raconte Théo Drieu.

En parallèle de l’installation, Delphine Vaute expose les originaux de La Tram’ du temps à la médiathèque Jacques Demy du 8 au 21 juin. Le Labo des savoirs vous invite également à un café des sciences, le 13 juin, “La Tram’ du temps : le grand récit de l’histoire de la vie”, à l’étage du bar le Flesselles, pour un échange informel basé sur les questions de chacun avec des chercheurs. L’événement, à découvrir jusqu'au 31 août, est à retrouver dans le cadre du Voyage à Nantes.

Et pour l’occasion, les bénévoles du Labo des savoirs ont modifié les voix aux arrêts de la ligne 1 du tram... du temps !

L'interview de Maxime Labat et Agathe Petit dans le Ghetto Blaster, préparée par Gaby et Mathieu, est à écouter en cliquant sous l
illustration.




Article réalisé par Anna Tuyen Tran

Publication : Lundi 12 Juin 2017

Illustration : L a Tram' du Temps, Nantes, 2017

Crédit photo : Delphine Vaute






Réagir :