Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Le Voyage à Nantes #3 : derrière l’art, quel impact sur la ville ?

En dehors de l’attrait artistique et touristique que représente le circuit du VàN, il quadrille la ville. Il a donc une action sur l’architecture et l’organisation de la ville. Laurent Segura, directeur de projets à l'AURAN nous explique

Cela ne vous a pas échappé, le Voyage à Nantes a ouvert sa saison. Jusqu’au 30 août, la ville va être "renversée par l’art". Pour quantifier la fréquentation touristique du parcours de la ligne verte, la ville de Nantes a créé un observatoire du tourisme. Cette entité est reliée à l’Agence d’urbanisme de l’agglo (AURAN).

Dans le rapport de 2014, l’observatoire établit que les sites les plus visités sont le Château, les Machines, et la Cathédrale Saint-Pierre. Viennent ensuite le Lieu Unique, la Tour de Bretagne, le Passage Pommeraye. Lorsque les 540 000 visiteurs estivaux logent sur Nantes, ils dépensent en moyenne 66 euros sur le territoire. Une manne économique pour la ville.
Et le Voyage à Nantes n’y est pas pour rien : sur les 57% des visiteurs qui viennent pour la première fois à Nantes, près de la moitié d’entre eux sont là pour profiter du parcours estival du VàN.

Mais comme le voyage investi massivement la ville, des questions d’urbanisme s’imposent. Les Nantais l’ont bien vu, la ville a changé depuis quelques années. Quel impact a le VàN sur l’architecture de la ville ? Laurent Segura, directeur d’études et de projet à l’agence d’urbanisme de la région nantaise apporte des réponses.


voyage à nantes / nantes / urbanisme / tourisme

Article réalisé par

Publication : Vendredi 24 Juillet 2015

Illustration : Qu'apporte le Voyage à Nantes à la politique d'urbanisme de la ville? Laurent Segura de l'agence d'urbanisme de l'agglo donne son avis






Réagir :