Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Le CHU transféré sur l'Ile de Nantes ?

Le transfert sur l'île de Nantes des CHU d'Hotel Dieu et de Nord Laënnec, en un seul grand complexe, est un projet affiché de la mairie de Nantes. Pourtant cette opération se prépare en catimini, dans l'attente d'une décision ministérielle.

En mars dernier, l'association apolitique Environ'nantes  organisait un débat public sur la question du transfert du CHU. Un débat que votre émission Cité à la Une a souhaité prolonger sur l'antenne de Prun'. 

Invitées, la mairie de Nantes et la direction du CHU n'ont toutefois pas voulu s'exprimer sur le sujet.

L'actuel pouvoir municipal souhaite investir l'Île de Nantes pour ce grand projet, alors que l'opposition défend davantage le site de Nord Laënnec où existent déjà des infrastructures médicales et qui présente l'avantage d'offrir une surface plus vaste.



Un projet embryonnaire mené dans la plus grande discrétion

Pour l’historique, notons que le ministère de la Santé a donné fin 2009 un accord de principe pour la réunion du CHU d'hôtel-Dieu et de l'hôpital Nord Laënnec dans un nouveau complexe qui serait construit sur l'Île de Nantes.

Pour obtenir un accord définitif en 2011, les équipes du CHU ont élaboré une refonte du projet médical de l'établissement ainsi que le pré-programme fonctionnel. Le ministère a reçu ces documents au mois de juin 2010. 
En juillet 2011, l'Inspection Générale des Affaires Sociales a remis au ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé un rapport favorable au projet. 

Depuis, le projet est entré quelque peu dans la clandestinité. Il aurait été envisagé d’y renoncer pour des raisons financières. 

Mais aujourd’hui, le lancement de ce projet représente une des importantes priorité de la dernière année de mandat municipal avant les élections de 2013. Ce projet de transfert du CHU provoque d’ores et déjà des craintes, des inquiétudes et des dissensions, notamment parmi les responsables politiques

L'opposition municipale dénonce d'importantes limites

Implanter ce grand complexe au cœur de la ville présente des inconvénients notamment en terme d'accès puisque la desserte en transport en commun n'est pas assurée et que cette situation risque d'aggraver l'engorgement du centre ville de Nantes.

Ce qui est particulièrement critiqué dans ce projet est le défaut de débat public. Le projet ne bénéficie pas d'une publicité exceptionnelle et peu de personnes ont été consultées. L'UMP et le Modem en appellent à un vaste débat citoyen et à des études rigoureuses, notamment pour comparer la pertinence des deux sites.

A ce titre, nous avons reçu dans nos studios : 

Benoit Blineau, conseiller municipal de Nantes MODEM 
Laurence Garnier, conseillère municipale de Nantes UMP 
Marie-Béatrice TAUNAY Secrétaire Générale Syndicat CGT du CHU de Nantes


Débat à (ré)écouter sous la photo.

Aller plus loin:


politique / chu / santé / ump / modem

Article réalisé par Romain Leduc

Publication : Vendredi 03 Mai 2013

Illustration : CHU

Crédit photo : Krystell Le Brun





Commentaires

Brégeon Olivier - 07/05/2013 16h04



Réagir :