Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Le Bolero de Ravel, portrait d’une œuvre sulfureuse et géniale

À l’occasion du festival de la Folle journée 2017, Prun’ a rencontré le chef d’orchestre André Peyrègne, qui nous a peint le portrait du Bolero de Maurice Ravel...

Initialement musique de ballet, le Bolero est aujourd’hui considéré comme l’un des chefs d’œuvre de la musique française du 20e siècle. Son prestige l’a d’ailleurs longtemps fait figurer premier au classement mondial des œuvres qui ont le plus rapporté à la SACEM, étant repris aussi bien en musique classique que dans la culture populaire. 


 l’image de son crescendo magistral, l’histoire que narre le Bolero est celle d’une danse effrénée et érotique, qui affole progressivement l’assistance jusqu’au paroxysme. 
Retour sur le génie de cette pièce fascinante, aux côtés d’André Peyrègne, chef d’orchestre, ancien directeur du conservatoire de Nice.  


la folle journée / interview musicale / classique

Article réalisé par Elisabeth Carré

Publication : Mercredi 15 FéVrier 2017

Illustration : Le Bolero, par Béjart Ballet Lausanne au Versailles Festival

Crédit photo : Versailles Festival






Réagir :