Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Lancement d'un nouveau parti autonomiste breton

Le mouvement Breizh Europa s'est lancé ce merdredi 23 octobre à Nantes, Rennes et Brest. Après l'UDB et le Parti Breton, ils sont maintenant trois à défendre l'autonomie de la Bretagne.

C'est ce mercredi à 17h au château des Ducs de Bretagne qu'a été donné le coup d'envoi d'un troisième parti défendant l'autonomie de la Bretagne par rapport à la France, Breizh Europa. Avant même le lancement officiel, ils revendiquent 200 adhérents à travers la Bretagne. 


Caroline Ollivro : "Développer une Bretagne autonome dans une Europe fédérale"


Le parti souhaite réveiller la Bretagne, lui donner un nouveau souffle, et la développer vis à vis de Paris. "Paris a oublié la Bretagne, explique Caroline Ollivro, la présidente du tout jeune parti. Même les partis autonomistes dont le siège est à Paris ont oublié ce pourquoi ils se battaient."
Pour elle, il faut revoir la gouvernance en Bretagne, et notamment autour de l'économie, de la fiscalité et également le développement d'une police de proximité bretonne. 

"On a besoin de plus d'unité en Bretagne, explique-t-elle. Si on réunifie la Bretagne, cela ferait la superficie du Danemark. Et pourtant, le PIB [Produit Intérieur Brut, ndlr] par habitant du Danemark est doublement supérieur à celui de la France entière !"

Un mouvement axé sur les jeunes et sur la mondialisation


"La mondialisation n''est pas un cauchemar, il suffit de savoir l'utiliser à notre avantage". Et c'est peut-être dans cette vision que le parti de Caroline Ollivro se différencie des autres. 
Si elle souhaite moins de relations entre la France et la Bretagne, que les décisions ne se prennent plus à Paris; elle souhaite néanmoins plus de communications avec l'Europe. "La grande majorité des grandes décisions se prennent à Bruxelles, au Parlement Européen" ajoute-t-elle. 

Les jeunes sont partie prenante de ce projet, même si le programme n'est par encore définitivement établi. 
"Nous souhaitons un trilinguisme français-anglais-breton, au moins facultatif. Comment expliquez-vous que le breton soit enseigné à Harvard et pas à l'Université de Nantes ?" s'insurge-t-elle. 

Le modèle que prend ce parti est celui de l'Ecosse, avec entre autre l'idée de la création d'un Ministère de l'Emploi des Jeunes, ou l'intégration des langues du monde et non l'assimilation, comme elle juge que c'est le cas aujourd'hui. 
Breizh Europa réfléchit aujourd'hui à se présenter aux élections municipales de Nantes, mais en ce qui concerne Rennes, c'est déjà acté. Affaire à suivre, donc. 


bretagne / breizh europa / europe / politique / parti / mondialisation / breizh / autonomie

Article réalisé par Simon Ains

Publication : Vendredi 25 Octobre 2013

Illustration : Drapeau bretagne

Crédit photo : Wikipedia.org






Réagir :