Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

[Interview] Imaginez un concert face à 1000 spectateurs masqués...

Après l'annulation du festival Scopitone, prévu en septembre, Eric Boistard, directeur de Stereolux et du festival de musiques électroniques, fait un premier état des lieux du secteur culturel et nous livre ses interrogations sur l'avenir.

Ils ont été parmi les premiers à devoir fermer leurs portes, et ils seront dans les derniers a pouvoir a nouveau organiser des évènements, accueillir du public.

La culture dans son ensemble a été, et reste touchée de plein fouet, par la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19.

Comment se traduit, de l'intérieur, une fin de saison blanche, quand habituellement c'est l'une des plus animées ?

Comment envisager sereinement la rentrée de la saison 2020-2021, quand on a déjà annulé l'événement majeur qui la lance ?

On a causé annulation de festival, absence de stratégie gouvernementale pour les acteurs culturels et vision de l'avenir d'un métier dont le cœur est la proximité sociale avec Eric Boistard, directeur de Stereolux et du festival Scopitone.


Une interview réalisée par Simon pour le Masque et la Prun'.


stereolux / scopitone / eric boistard / festival / annulation / covid 19 / coronavirus / culture

Article réalisé par Constance Bénard

Publication : Jeudi 07 Mai 2020

Illustration : L'année dernière, en septembre 2020, Scopitone avait investi l'ancien MIN de Nantes.

Crédit photo : David Gallard






Réagir :