Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

[Témoignages] Femmes avec et sans enfants : regards sur la maternité

Être ou ne pas être mère, telle est la question? A l'écoute des six témoignages des femmes interrogées dans ces deux épisodes, la réponse à ce questionnement se révèle plus complexe qu'il n'y paraît.

Dans nos sociétés occidentales, le rapport des femmes à la maternité a évolué de façon significative ces dernières décennies, du fait de plusieurs facteurs.
Tout d'abord, leur accès massif à l'emploi et à l'autonomie financière, qui leur a permis de sortir du foyer et, dans le même temps, du schéma selon lequel la réalisation des femmes ne passait que par la maternité.
Ensuite, la légalisation de l'avortement et des différentes formes de contraception, acquises grâce aux combats menés par les militantes féministes, qui a rendu possible, pour les femmes qui le souhaitent, de choisir le moment  où elles veulent être mères.

Aujourd'hui, les femmes peuvent donc aussi choisir de ne pas devenir mères. Mais cela implique, pour celles qui assument ce choix, de faire face à l'incompréhension, aux jugements voire même à la condamnation de leur décision. Les clichés et les préjugés restent très prégnants, aussi bien dans les médias que dans le cercle familial ou au sein du couple, en tous cas du couple hétérosexuel.

Il est donc urgent de libérer la parole, afin que le regard porté sur ces femmes puisse évoluer. Et que l'on cesse également d'opposer les femmes avec enfants et celles qui n'en veulent pas.

"La société devrait rendre la maternité moins difficile, mais aussi [...] réviser l'obligation faite aux femmes de devenir mères". Mona CHOLLET, "Sorcières. La puissance invaincue des femmes", Éditions La Découverte, Paris, 2018, p.129


maternité / féminisme / témoignages

Article réalisé par Khoukha Henniène

Publication : Samedi 09 Mai 2020

Illustration : Enfant rebelle

Crédit photo : Photo libre de droit






Réagir :