Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Djangor le magnifique, entre rire et swing manouche !

Né en Arménoutzcià, Djangor traverse le monde dans sa caravane avec le désir de nous réapprendre à rire autour d'une leçon à la fois théâtrale et musicale. Et il a fait escale à Nantes.

Entre deux représentations au Théâtre de Poche Graslin – qui porte bien son nom, il n'est pas bien grand mais très chaleureux – nous avons reçu dans le Ghetto Blaster Jean Raffin et Violette Duval à l'occasion de deux spectacles “Djangor le magnifique, le magicien du rire” et “Djangor joue Django” avec des textes et une mise en scène de Thierry Barbeau. Deux spectacles de la compagnie “Les mains dans les poches”.

Depuis une dizaine d'années, Djangor le magnifique parcourt le monde dans sa caravane avec son accent venu d’ailleurs, avec son allure élégante et extravagante, avec son chapeau haut de forme, ses chaussures rouges et sa cape noire à la recherche de nouveaux échantillons de rire. Car le rire, c’est sa philosophie…


Rire est le propre de l’homme !


Autour du plaisir du rire et de la musique, ce que Djangor nomme la “zigomathématique”, le spectateur est amené à participer à “ce croisement explosif entre Mandrake le magicien, et Django Reinhardt le musicien.” 

Dans “Djangor le magnifique, le magicien du rire”, Djangor est accompagné de sa ravissante assistante Bélinda, interprétée par Violette Duval, une jeune comédienne en devenir, qui joue ce personnage tout en retenu, sexy mais pas trop, subtilement drôle… Une juste complicité entre les deux comédiens.

Les intentions des auteurs sont grandes et respectables : “L’humour et le rire n’ont pas nécessairement bonne presse au théâtre à tel point que la volonté de faire rire devient même parfois suspecte. Toutefois, nous tenions véritablement à un spectacle ludique sur les mécanismes du rire. Un projet polymorphe cohérent, pédagogique et efficace.” Ambitieux !

Dans “Djangor joue Django”, le comédien et musicien Jean Raffin est seul en scène “comme un manouche avec sa guitare, sa voix, et ses pédales”. Tel un professeur de musique passionné et passionnant, Djangor enseigne aux spectateurs les origines du swing manouche en musique et en chanson. D'anciennes vidéos sont projetées. On peut y découvrir notamment Django Reinhardt, accompagné de Stéphane Grappelli, en 1940, à une époque où la France interdisait toute musique venue d'ailleurs. 

Mon avis : il ne faudrait qu'un seul spectacle qui mêle “Djangor joue Django” et “Djangor le magnifique, le magicien du rire” tellement ils sont complémentaires, l'un plus théâtral, l'autre plus musical autour de ce même personnage Djangor.

Pour plus d'informations, vous pouvez aller visiter le site de la compagnie et découvrir les prochaines dates de la tournée. Djangor devrait revenir à Nantes en avril. 

Cliquez ci-contre pour écouter l'interview.


théâtre / swing / manouche / magie

Article réalisé par Anna Tuyen Tran

Publication : Lundi 23 FéVrier 2015

Illustration : Bélinda et Djangor dans “Djangor le magnifique, le magicien du rire”

Crédit photo : Théâtre de Poche Graslin






Réagir :