Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Résister en Palestine : un festival, des femmes, de l'art...

À Nabi Saleh en Cisjordanie, un mouvement de résistance populaire pacifique lutte depuis plusieurs années contre l'oppression. Rencontre avec deux jeunes femmes qui voient l'art comme un acte de résistance.

Elles ont le regard rieur, se murmurent des bêtises à l'oreille comme toutes les jeunes filles de leur âge, se font office de miroir avant de poser pour la photo.
Sous son voile noir qui tombe sur ses épaules en couleurs vives, Rawan respire la volonté et la vivacité. Au quotidien, elle travaille dans un magasin. A ses côtés, Bissan ajuste son voile gris à carreaux blanc. Elle a le même âge, 20 ans. Mais poursuit, quant à elle, ses études, en première année de fac, elle étudie le management de la santé.
Toutes deux ont fait un long voyage, de ceux qui bouleversent une vie. Première sortie de leur pays, première visite à la mer, premières conférences...
A les voir, la Palestine, leur Palestine semble bien loin. Et pourtant, il suffit de les y conduire en quelques mots pour que tout surgisse devant nos yeux.

A Nabi Saleh, un festival s'est éteint


Bissan N. M. Tamimi et Rawan J. I. Ayub habitent à Nabi Saleh en Cisjordanie. En cette mi-novembre, elles sont de passage à Nantes dans le cadre des « Semaines de la Solidarité Internationale » organisées par La Maison des Citoyens du Monde. Cette année, le thème fait la part belle aux femmes, mais pas n'importe lesquelles : celles qui résistent.
Bissan et Rawan font partie de celles-ci. Ces femmes engagées pour une cause, prêtes à tout pour défendre leurs droits, leurs espaces, leurs envies, leur vie quoi. Et à leur manière. La leur passe par la résistance non-violente et les arts.

A Nabi Saleh, un festival s'est éteint il y a des années qu'elles veulent faire revivre. A Nabi Saleh, elles marchent quotidiennement auprès de leurs frères, sœurs, oncles, tantes, cousins, voisins... contre l'oppression israélienne.
Nabi Saleh, c'est un petit village. Une terre oubliée au coeur de la Cisjordanie. Des rues, des collines qui font face aujourd'hui à l’imposante colonie de Halamish qui a accaparé 40% des terres et des sources.
Elles sont fortes, fières, volontaires. Bissam et Rawan veulent défendre leur village et leur histoire.

Deux jeunes femmes en résistance


Rencontrées, il y a quelques semaines, les deux jeunes femmes évoquent les affrontements avec les soldats, leur combat de femmes, les craintes, les espoirs... Et puis bien sûr, ce Festival culturel de Nabi Saleh qu'elles souhaitent faire revivre. Un nouvel acte de résistance, l’affirmation d’une culture, d’une identité. Encore un combat pacifique à mener...

Retrouvez leur interview ci-dessus. Merci à Elisabeth Carré et Laura Maréchal qui ont prêté leurs voix aux jeunes palestiniennes.


nabi saleh / palestine / résistance / femmes / festival

Article réalisé par Karine Parquet

Publication : Vendredi 09 Janvier 2015

Illustration : Bissan N. M. Tamimi et Rawan J. I. Ayub à la Maison des Citoyens de Nantes

Crédit photo : K.Parquet






Réagir :