Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Coup de coeur prunien : Ivory d'Amami

Rythmes chaloupés, mélodies électroniques du monde au programme du coup de cœur de la programmation cette semaine. Prun’ s’est laissée séduire par le morceau Ivory du groupe suisse Amami.

Amami Giant

Amami, c’est le nom d’un petit archipel japonais au large de l’océan Pacifique dont le charme réside sans aucun doute dans sa nature luxuriante et sa population de tortues de mer. Mais c’est aussi le nom du groupe composé d’Inès Mouzoune au synthé et à la basse, de Raphaël Anker aux percussions et de Gabriel Ghebrezghi au chant et derrière les notes acides du Casiotone. La programmation de Prun’ a eu un coup de foudre fulgurant pour le titre Ivory, qui se trouve sur l’EP Giant sorti en septembre dernier sur le label Les Disques de Bongo Joe.

Bien que le groupe vienne de Suisse francophone, il propose avec Giant des sonorités qui puisent leur inspiration entre la Jamaïque, les Caraïbes, le Moyen Orient et le Maghreb. « Pour moi, y’a un mélange, y’a plein d’influences et un petit peu de fantasme qu’on a mis dans ce disque et puis c’est aussi nous ! On s’est retrouvé avec Inès et Raph et ça a fait une rencontre un peu magique pour nous. (…) Giant c’est le feeling qu’on a fait en faisant les morceaux, en se disant "Ouah, c’est super, c’est Giant quoi." » dit Raphael Anker au micro de la radio suisse Grrif. Alors que des notes acides traversent les chansons, comme sorties d’un hangar de Détroit, les basses qu’on jurerait avoir entendues à Kingston leur répondent, en plus des percussions aux couleurs yéménites. L’EP de 5 titres commence par Far East, un morceau oriental futuriste entre synthé et percussions maghrébines ; suivie de près par Ivory ; puis de Fast et Shaggy, hymnes afrobeat chaloupés ; pour enfin se terminer par Giant, un titre teinté de Dub.

« Ivory c’est une espèce de… un faux coupé décalé. De coupé-décalé régurgité par Nile Rodgers [du groupe de disco Chic]. C’est l’idée qui est venue petit à petit. C’est plus ou moins un rythme ivoirien avec une touche de Soul Funky. Super Shaggy c’est la même chose, c’est à la base un rythme de reggaeton qui part un peu dans du dub et qui, à la fin, s’envole vers un solo de claviers interstellaire. » continue Raphaël lors de son intervention sur Grrif, à propos du titre coup de cœur de la programmation prunienne cette semaine. Le morceau est en effet diablement efficace, entre la voix Dub de Gabriel Ghebrezghi et la guitare claire rappelant les rythmes de rumba congolaise.

Amami sera en concert aux Transmusicales de Rennes, en début de décembre prochain, pour nous faire virevolter avec cet EP plein de morceaux prêts à danser.




Article réalisé par Service Civique Programmation

Publication : Mardi 12 Novembre 2019

Illustration : Amami Giant

Crédit photo : Les Disques de Bongo Joe






Réagir :