Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Coup de coeur de la prog' : SuperParka - Skip

Bienvenue dans une musique hybride où le hip hop, l’indie et la pop s’entrelacent avec brio.

Nouveau départ, nouveau visuel.

Le nom de SuperParka ne vous est peut-être pas familier, pourtant vous connaissez probablement les membres qui le compose. Retour en arrière.

En avril dernier, les membres du groupe pop We Are Match décident de se séparer après un album à succès et de nombreux concerts (dont le Sziget Festival). L’information est diffusée à travers un communiqué sur leur page Facebook. Ils expliquent avoir tenté de créer de nouvelles choses, en vain, après une longue discussion, ils établissent qu’ils n’ont plus envie des mêmes choses, alors à quoi bon persister.

Le groupe n’était alors pas forcément très connu mais disposait tout de même d’une fanbase solide comme en témoigne de nombreux commentaires les remerciant pour leur merveilleux album.
Beaucoup de personnes avouant même que leurs concerts avaient été parmi les meilleurs qu’ils aient jamais vu. Et apparemment, cela a dû faire écho à certains artistes du quintet...

Tel un phénix qui renaitrait de ses cendres, comme un hiver rugueux qui laisserait place à un doux printemps, Paco et Simon (le chanteur et le guitariste) décident de s’associer pour former un nouveau duo baptisé SuperParka. Et ça, ça nous fait quand même vachement plaisir, d’autant plus que les deux morceaux qu’ils ont dévoilés sur Internet sont largement à la hauteur des standards auxquels ils nous avaient habitués. C’est surtout Skip, fraîchement clippé qui a retenu l’attention d’un de nos programmateurs lors de leur passage au Lieu Unique la semaine dernière.

Quand on écoute cette track, il y a comme de la combativité dans l’air, un sentiment s’empare très vite de nous, nous incitant à aller de l’avant, nous comprenons enfin Forrest Gump s’évertuant à parcourir les routes sans but précis et voilà que nous avons soudainement envie d'en faire de même !
Pourtant, ce n'est pas l'émotion dominante de cette musique, car dans sa globalité, c'est une certaine morosité que l'on retiendra le plus.
C’est sans doute une volonté des créateurs du clip qui retranscrivent en image les émotions qui émanent de cette musique. Une voiture s’avance sur une route infinie dans l’obscurité, à son bord un jeune homme atrabilaire, comme lui, une mélancolie inexplicable vient s’emparer de nous.
Le refrain 100% instrumental est tellement remplit de spleen qu’il vient déborder sur nos esprits, et le pire, c’est que l’on en redemande volontiers.
Lorsque la musique se termine, il est difficile de ne pas résister à presser le bouton replay, deux fois, trois fois, puis quinze fois…

On retrouvait SuperParka à Paris au Pitchfork Avant-Garde et au Lieu Unique la semaine dernière mais il faudra être patient pour les revoir dans la région nantaise. Cependant, connaissant le talent des compères et le succès rencontré de leur dernier groupe on ne se fait pas de soucis pour leur avenir !



Moreau Corentin






coup de coeur de la prog

Article réalisé par Service Civique Programmation

Publication : Jeudi 23 Novembre 2017

Illustration : Nouveau départ, nouveau visuel.






Réagir :