Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Coup de coeur de la prog' : Ajate - Taiwasho

Au menu aujourd'hui, de l'afrofunk...japonais !

Artwork d'Abrada, second album d'Ajate.

Formé en 2011 par le leader Junichiro « John » Imaeda, Ajate (prononcez Ajateu) regroupe dix musiciens japonais jouant un mélange unique d’afrofunk et de musiques traditionnelles nippones.

Déjà original en soi par le style musical, Ajate se démarque d’autant plus par le côté artisanal assumé du groupe, c’est en effet John Imaeda qui confectionne directement certains instruments en utilisant comme matière principal le bambou. Imaeda fait tout de A à Z, du design au naming en passant par la fabrication. Il façonne notamment le "Jahte", un xylophone / balafon avec des capteurs attachés sur chaque touche, le tout est relié à un préamplificateur permettant d’obtenir un son intense tout en ajoutant une touche de distorsion aux notes acoustiques que procure le bambou.
Ce produit tout comme d’autres sont proposés à l’achat sur le Bandcamp du groupe, attention toutefois, les quantités sont très limitées !

Prenez donc l’artisanat traditionnel, les percussions afros et les chants japonais d’hommes et de femmes, mélangez le tout et obtenez un brassage détonnant d’afrofunk aromatisé de groove et de folklore nippon.

Pour dénicher de tels artistes, il n’y a qu’une solution, se rendre sur place et chiner.
C’est ce qu’a fait le nantais Greg Couty, habitué du Japon il décide de créé 180g, une entreprise offrant divers services spécialisés pour la musique dont la section label est à ce jour composée uniquement du second album d’Ajate.
Désormais basé à Paris, Greg Couty rencontra John Imaeda en Avril 2017 suite à un de ses concerts dans un club underground du district de Shibuya à Tokyo, il lui proposa alors de signer son groupe. Et quelque chose nous dit que c’est le début d’une belle aventure qui commence pour ce label original mettant en lumière le vaste talent de la scène underground japonaise qui, paradoxalement, s’exporte très peu.

Notre morceau coup de cœurTaiwasho est issu de ce deuxième album, Abrada enregistré à Tokyo fin 2016. On retrouve dès le début du morceau les fameuses percussions en bambou dans un rythme définitivement afro, s’en suit une ligne de basse amenant progressivement vers une texture beaucoup plus funky, la voix du leader retentit, un James Brown à la japonaise s’impose accompagné de voix féminines en chœur, le ton est donné.
C'est un mélange décidément surprenant que l’on retrouve sur tout cet LP que nous vous recommandons  bien évidemment chaleureusement.
D'ailleurs, si le projet vous charme, on vous conseille d'aller faire un tour du côté de la chaussée de la Madeleine à Wood Records où quelques copies traînent...



Moreau Corentin




coup de coeur de la prog / afrofunk / japon

Article réalisé par Service Civique Programmation

Publication : Lundi 20 Novembre 2017

Illustration : Artwork d'Abrada, second album d'Ajate.






Réagir :