Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Coucou, c'est le docteur

Où l'on ne vous demande même pas si ça vous chatouille ou si ça vous gratouille

Entre bonnes fées et sorciers maléfiques, Byebye Barbie a appris à faire confiance aux médecins. Mais ça, c'était avant.

Dans le Ghetto Blaster du 4 février 2015, on apprend que certains docteurs jouent au docteur avec une notion toute personnelle du consentement et de la dignité du patient.

Et vous, que diriez-vous d'un toucher vaginal à votre insu ?

Si vous n'en croyez pas vos oreilles ("mais enfin madame, détendez-vous !") :
- des blogs de médecins ou d'étudiant-e-s en médecine, ici ou
- un petit emballement médiatique : ici, , encore ...
- pour résumer, voyez cette petite synthèse ou le coup de gueule des Vendredis Intellos (edit post-chronique : Arrêt sur images aussi y va de sa petite enquête)
- et ailleurs ? Quelques petits soucis éthiques en Angleterre,  au Pays de Galles ou en Australie, tandis que les médecins des USA, du Canada, de Scandinavie et de Belgique se prononcent contre ces pratiques
- la réaction des étudiant-e-s en médecine : parfois rassurante, parfois carrément glaçante.

Morceau : Dr. Jekyll et M. Hyde (Serge Gainsbourg)


chroniques / byebye barbie / genre / sexualité / hôpital / métier de l'hôpital / médecine / faculté de médecine / étudiants / toucher vaginal / consentement / droits du patient / gynécologue / docteur / viol

Article réalisé par Caroline Sordia

Publication : Mercredi 11 FéVrier 2015

Illustration : Ceci n'est pas un consentement - L'origine du monde, de Gustave Courbet

Crédit photo : Photo Pietro Izzo : https://www.flickr.com/photos/pietroizzo/3266311280 (licence CC BY-NC-SA 2.0)





Commentaires

Caroline - 11/02/2015 23h46


PS - 17/03/2015 19h09



Réagir :