Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

[Concert] Les Naive New Beaters, toujours aussi fun !

Ils étaient de passage le jeudi 28 novembre 2019 au Warehouse, à Nantes. Les Naive New Beaters ont donné un concert haut en couleur.

Concert des Naive New Beaters au Warehouse à Nantes

Le Trio déjanté, dont le 4e album, « Fun Hours », vient de sortir, est actuellement en tournée, et leur passage à Nantes a attiré beaucoup de monde.

Le groupe composé de David Boring au chant, Martin Luther B.B. King à la guitare, Eurobelix aux machines est accompagné pour cette tournée de deux musiciennes, une à la batterie l’autre à la basse et au chant.

Quelle plaisir de revoir les NNB affublés de combinaisons maisons ressemblant fortement aux Compositions en rouge, jaune, bleu et noir, de Piet Mondrian. David arbore en plus une casquette avec nœud coloré qui n’est pas sans rappeler celui des clowns.

La scène bien qu’assez sobre est surplombé par le logo du Groupe qui s’éclaire dans un style très seventies.

Le concert débute très vite avec Live Good, le titre qui a lancé la carrière du trio. Boring chauffe la salle d’un jeu de jambes dont seul il a le secret. Le public est réactif !
S’en suivront de nombreux jeux avec le public, dont la chaloupe sur Keep Runnin’.

Des sons résolument funky et rétro


Le show est mené d’une main de maître du début à la fin, les interludes et les lancements sont tous plein d'énergie et d’humour. Le nouvel album est mis à l'honneur, même si l'on apprécie aussi les morceaux connus qui font la renommée du groupe.
Ça saute ça groove, des sons résolument funky et rétro qui font écho avec l'enseigne lumineuse et les tenues. Des filles montent sur les épaules pour la chanson de l'amitié, tout le monde s'enlace alors que Martin Luther B.B. King se lâche sur des petits solos de guitares.
Ils font même monter une personne sur scène pour une chorégraphie.

Nous ne raterons pas le Bras cœur patate pour la chanson "Can’t get love", d’ailleurs quand le chanteur demande à tout le monde d’éclairer la fosse avec les lumières des smartphones ou des quelques briquets, ça fait sourire.

S’enchaineront Jersey, Run Away, Heal Tommorrow (la bassiste remplaçant parfaitement Izia), Montecristo I See Fire…. Le concert finit sur le rappel avec Heal Tommorow.

J’étais septique à l’idée d’aller voir ce groupe au Warehouse, pensant que la salle ne s’y prêterait pas, et bien ce fut une agréable surprise !

Quant aux Naive New Beaters je leur dis à la prochaine pour une autre bonne tranche de rigolade.

---------------------------------------------------------------
Article réalisé par Aurélien.


naive new beaters / fun hours / concert / stereolux

Article réalisé par Constance Bénard

Publication : Lundi 09 DéCembre 2019

Illustration : Concert des Naive New Beaters au Warehouse à Nantes






Réagir :