Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

[Concert Deluxe] Des moustaches, des paillettes et une interview

Programmé le jeudi 14 novembre à Stereolux, le groupe Deluxe a encore prouvé qu’ils peuvent nous faire danser, chanter et sourire au gré de leurs musiques.

Formé en 2007, le groupe s’est d’abord produit dans les rues d’Aix-en-Provence avant de signer un premier album sur le label de Chinese Man.

Après avoir donné un aperçu de leurs nouveaux sons en mai dernier à l’occasion d’une acoustique moustache, ils sont officiellement de retour depuis le mois de juin avec la sortie de leur nouvel album Boys & Girls.

Ils nous livrent douze titres toujours empreints de bonne humeur et de dynamisme. Après deux ans de réalisation, le sextet continue de nous électriser avec leurs compositions et des titres en featuring qui ne nous laissent pas indifférent·e·s. (Oxmo Puccino, Nemir)

Retour sur leur concert du jeudi 14 novembre à Stereolux.

Première partie par Too Many T’s Too many


T’s est un duo Londonien. Ils s’inscrivent dans une esthétique musicale mêlant hip hop, électro et funk. La veille à Amsterdam, ils avaient la lourde tâche de faire patienter le public nantais avant l’arrivée de Deluxe.
Challenge relevé, le public bouge avec eux et se laisse prendre au jeu de se déhancher sur des sons tous plus entrainants les uns que les autres. C’était une belle découverte musicale et ils valent le détour. Je vous invite à être curieux si vous ne le connaissez pas encore.

Deluxe, une entrée en scène sous le signe de la créativité


La tension monte et le public fait grimper la température de Stereolux. Une voix off se fait alors entendre.

« Ce que vous allez voir ce soir n’est pas un simple concert mais le rêve éveillé de six amis d’enfance réunis par la même passion. Ce soir le temps s’arrête, nous célébrons la vie en coupant des têtes. »

La couleur est annoncée, ils arrivent en débordant d’énergie et en prenant tout l’espace à leur disposition sur scène. La chanteuse, Liliboy est vêtu de son emblématique jupe moustache. Leurs costumes de scène sont toujours haut en couleur. Le doute n’est plus possible, les moustachus sont bel et bien de retour pour le plus grand plaisir de nos yeux et de nos oreilles.

Les morceaux s’enchainent: ‘Back in Time’, ‘Get Down’, ‘Boys & girls’, ‘Egoraphobia’… Nous connaissons les nouveaux morceaux mais nous avons la joie d’entendre également les titres de leurs précédents albums. L’emblématique morceau ‘Pony' ou encore‘My game', 'Mr Chicken’ et ‘Tall Ground’. Leur show est explosif. Ils nous laissent tout de même quelques minutes de répit en jouant des titres plus calme, plus acoustique avec ‘Forward’ ou même une reprise du titre ‘Des heures’ de Nemir.

Un spectacle sortant de l’ordinaire


Chacun des artistes a son moment dédié sur scène. Certains prennent du plaisir à nous livrer des solos comme Kaya à la basse, Kilo à la batterie ou encore Piètre à la guitare. Liliboy fait monter quatre volontaires sur scène pour faire un battle de danse improvisé et Soubri lâche temporairement les percussions pour faire sauter le public sur des sons enivrants.
Enfin, Pépé monte sur les épaules d’un membre de l’équipe technique pour réaliser un incroyable solo de saxophone en passant à travers la foule. Ils n’hésitent pas à descendre de scène tous ensemble pour retrouver le charme de leurs débuts: un morceau acoustique au cœur du public. Leur show est à leur image. Coloré, dansant, lumineux et solaire.

Retour sur la création de leur nouvel album


Avant le concert, j’ai eu l’occasion de rencontrer le groupe afin de leur poser quelques questions. J’échange avec eux à propos de l’écriture de leurs morceaux et les sujets qu’ils abordent sur leur album. Le rapport à la notoriété liée à l’égo avec le morceau ‘Egoraphobia’. ‘Forward’ avec la notion d’aller de l’avant et de toujours aller à fond vers ses rêves. De plus, ils nous parlent de leurs projets pour le futur.

Je vous propose ainsi de découvrir un podcast qui entremêle interview, concert et musique.

Et comme dirait Deluxe: si ça t’a plu, reviens moustachu !


deluxe / stereolux

Article réalisé par Constance Bénard

Publication : Mardi 26 Novembre 2019

Illustration : Le groupe Deluxe a été interviewé le jour de son concert à Stereolux

Crédit photo : Lucas Perrigot






Réagir :