Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Climate Chance : un nouveau sommet écolo débarque à Nantes

Après Nantes Capitale Verte, Ecocity, ou la Greenweek, la cité des ducs accueille cette fois le sommet international Climate Chance. Un nouveau moyen de faire rayonner écoresponsablilité, sans oublier les questions économiques et financières.

Le 7 mars, plus de 150 personnes sont réunies à la Cité des Congrès de Nantes. Une réunion organisée par Nantes Métropole pour présenter aux acteurs nantais le sommet international Climate Chance, qui se déroulera du 26 au 28 septembre. 


De réels questionnements écologiques.....


Parmi eux, des associations, des ONG, des citoyens, des syndicats, des entreprises et des élus. Les acteurs non-étatiques que Ronan Dantec, conseiller municipal EELV de Nantes et porte-parole climat de CGLU (le réseau Cités et Gouvernements locaux unis), et Johanna Rolland veulent unir face à l'enjeu climatique.

Une fois de plus, Nantes se veut le port d'attache de ces questions en France et à l'international puisque le sommet vise à accueillir plusieurs milliers de participants, venus du monde entier. Cet événement promet de faire un lien entre la COP21 et la COP22 qui se tiendra au Maroc, et de faire un point sur les engagements des États. Si les problématiques écologiques restent la priorité de la première édition de ce sommet, les questions économiques ne sont jamais très éloignés. Au micro de Prun', Ronan Dantec affirme que penser la transition écologique c'est aussi réfléchir à la transition économique.

...mais des questions économiques à régler


Ce dernier point paraît tout à fait cohérent, cependant au cœur même de l'organisation de ce sommet, la question financière crée un léger problème car si tout les acteurs non-étatiques sont invités à participer (aussi bien dans la mise en place d'ateliers que dans le financement), tous ne disposent pas – c'est évident - de ressources égales.

On imagine mal une association ou un citoyen débourser autant qu'une entreprise ou une collectivité. Des questions soulevées par plusieurs participants que Johanna Rolland entend bien régler très rapidement. Rien ne semble réellement fixé pour le moment, mais c'est tout de même à se demander si cette incohérence avait effleurée l'esprit des organisateurs... D'un point de vue financier, une chose paraît cependant acté : le prix du billet d'entrée. Avec un tarif provisoire de 80€, difficile de croire que chaque citoyen pourra participer au Climate Chance. 


climate chance / nantes / sommet international / ecologie

Article réalisé par Léa Morillon

Publication : Mardi 15 Mars 2016

Illustration : Le sommet a été présenté durant la COP21 à Paris

Crédit photo : Climatechance2016.com





Commentaires

benchaouche yassin - 04/07/2016 22h36



Réagir :