Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

[Expo] Cimarron - entre camouflage et expression

Le Château des Ducs de Bretagne accueille Cimarron du 2 février au 14 avril 2019, une exposition consacrée aux mascarades dans les pays d'Amérique du Sud.

Tiznao, Saint-Domingue, République dominicaine_Cimarron

Après deux expositions sur les mascarades traditionnelles en Europe, puis au Japon, le photographe Charles Fréger expose pour la première fois à Nantes le troisième volet de sa série photographique, Cimarron. Celle-ci porte sur les mascarades des Amériques, cérémonies festives lors desquelles les populations se déguisent et se masquent. En Afrique et en Amérique du Sud, elles peuvent avoir une connotation rituelle, religieuse ou même magique.

Depuis quinze ans, le photographe rend visible des personnes appartenant à différentes communautés en Europe et sur d'autres continents par le biais de portraits. Diplômé des Beaux Arts de Rouen, il s'intéresse à l'identité du sujet au sein d'un groupe aux codes et aux attitudes particulières. Ses séries de portraits photographiques Majorettes, Esprits du Japon, Parade ou encore Wilder Mann (qui a été exposée l'année dernière à Nantes) mêlent traditions, costumes et représentations de soi.

Avec Cimarron, il rend hommage aux cultures afrodescendantes et indiennes. A travers 14 pays, allant de la Nouvelle Orléans à Lima, il représente les descendants des esclaves noirs qui se sont révoltés et enfuis des plantations avant l'abolition de l'esclavage. Le nom de l'exposition fait référence au terme historique utilisé par les colons espagnols pour désigner les "Noirs dans les arbres" donc ces esclaves fugitifs. Ce terme ayant perdu sa connotation péjorative, Charles Fréger l'utilise dans son sens actuel pour exposer les mascarades afrodescendantes comme formes de résistance à l'oppression.

Les sujets de ces portraits se réapproprient leurs cultures et valorisent leurs traditions avec fierté. Lors des mascarades et des carnavals, les diverses populations des Amériques reprennent d'anciens symboles d'oppression afin d'inverser le regard qu'on portait sur eux et dépasser leur passé colonial.

Allant des Indiens de Mardi Gras de la Nouvelle Orléans aux "Diablicos Sucios" de Panama, les photographies de Charles Fréger nous font voyager entre traditions européennes réappropriées et cultures indiennes et africaines revendiquées. A la fois documentaire et théâtral, il met en scène des individus parés de costumes et de tissus aux couleurs vives, de maquillage, de broderies et de plumes dans leur environnement proche.

Au total, 70 photos sont exposées au Château des ducs de Bretagne. Parmi elles, 6 photos sont mises en perspective avec les autres collections du musée, liées à la traite des Noirs et au passé colonial de Nantes.

Une exposition à aller voir absolument!

Pour plus d'informations, vous pouvez vous rendre sur le site officiel du photographe et sur le site du musée. www.charlesfreger.com http://www.chateaunantes.fr/fr/evenement/cimarron
--------------------------------------------------------------------------------
Un article réalisé par Jasmine Knell


cimarron / musée / exposition / chateau des ducs de bretagne / mascarade

Article réalisé par Constance Bénard

Publication : Lundi 11 FéVrier 2019

Illustration : Tiznao, Saint-Domingue, République dominicaine_Cimarron

Crédit photo : Charles Freger






Réagir :