Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

[CHRONIQUE LITTERAIRE] Un Appartement sur Uranus

Focus sur l’œuvre philosophique de Paul B. Preciado, parue en 2019 aux éditions Grasset, à la lumière de la période de pandémie que nous traversons.

Recueil de 67 chroniques écrites pour Libération entre 2013 et 2018, Un appartement sur Uranus se lit comme un journal de bord traitant de l'actualité géopolitique contemporaine de l'auteur.

Sa plume est poétique, mais son regard est radical, engagé et philosophique. Entre Paris, Athènes et Berlin, Paul B. Preciado nous invite à nous questionner sur les thématiques de l’errance et de la transformation. Parce que rien n’est jamais figé, et que tout cadre qu’il soit politique, géographique, social, historique, ou biologique est systématiquement une construction sociale, caractérisée par l’auteur de « fiction politique ».

Un Appartement sur Uranus, c’est un récit troublant qui questionne les codes établis, en proposant « un autre possible », comme le dit si justement Virginie Despentes qui en a signé la préface.

Relire l’œuvre de Paul B. Preciado à la lumière de la pandémie que nous traversons est édifiant, tant elle sonne comme un appel à l'indignation et à la révolte.


Extrait de "Nous disons Révolution", in Un Appartement sur Uranus, 2019, éditions Grasset.
Morceau : "The Mind is a trap", Serafina Steer, 2019.


littérature / queer / révolution / philosophie

Article réalisé par Elisabeth Carré

Publication : Lundi 20 Avril 2020

Illustration : "Space"

Crédit photo : CharlVera - CC libre de droit






Réagir :