Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Aux heures d'été... Iraniennes

Le festival des cultures du monde s'est placé sous le signe de l'Iran vendredi 10 juillet pour la lecture d'un poème de Sohrâb Sepehri intitulé "Les pas de l'eau". C'est Sorour Kasmaï qui a prêté sa voix pour l'occasion.

Vendredi dernier, sous l’ombre des arbres du Jardin des plantes, une femme élancée aux cheveux gris offrait une lecture aux Nantais. Cette femme est écrivaine, elle est d’origine iranienne. Sorour Kasmaï est née en Iran, mais a du quitter son pays au moment de la révolution de 1979.

Invitée du festival « Aux heures d’été », elle a choisit de lire un poème de Sohrâb Sepehri, auteur moderne iranien, décédé au début de la révolution. Intitulé « les Pas de l’eau », le texte a emmené pour quelques instants les auditeurs en Iran. Traduit par ses soins, l’hymne à la nature a été déclamé tantôt en français, tantôt en persan. Prun’ a rencontré cette grande dame juste après la lecture. Au micro, elle explique ses choix…

Charline Vatier


nantes / aux heures d'été / poésie / festival / jardin des plantes

Article réalisé par

Publication : Lundi 20 Juillet 2015

Illustration : La lecture du poème "Les Pas de l'eau" au jardin des plantes






Réagir :