Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

Anne-Laure Bondoux, “Tant que nous sommes vivants”

“Rien à voir... quoique” c'est la chronique d'Anna dans le Ghetto Blaster du vendredi. Coups de cœur littéraires ou musicaux, rencontres artistiques, initiatives nantaises ou rien à voir... quoique.

Samedi 13 décembre 2014, à la librairie Coiffard, Anne-Laure Bondoux vient dédicacer son dernier roman pour adolescent à partir de 13 ans, “Tant que nous sommes vivants”, paru le 25 septembre dernier chez Gallimard. Une couverture en ombres chinoises, un récit contrasté, un roman d’aventures, un conte moderne sur fond d’histoire d’amour entre rêve et fantastique. “Porté par la grâce d’une écriture ciselée, un grand roman d’aventure en forme de conte moderne. Rare, puissant, hypnotique.”

Pour en savoir plus, je vous invite à aller vous balader sur son site. Écrit au “je”, Anne-Laure Bondoux partage avec ses lecteurs sa passion d’écrire et ses secrets. Elle y légende des photos de son quotidien d’écrivain. Elle y jette des citations, comme celle de Jacques Lacan : “Le réel, c’est quand on se cogne”. Une belle promenade intime dans l’univers d’une auteure qui réenchante le monde. C'est ici.

Cliquez ci-contre pour écouter l'interview.


ghettoblaster / littérature / librairie coiffard

Article réalisé par Anna Tuyen Tran

Publication : Mardi 20 Janvier 2015

Illustration : Rien à voir... quoique (Anne-Laure Bondoux)






Réagir :