Bienvenue sur le site de Prun'. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ok
Cover

Chargement...

ADN, histoire, constitution et fonctionnement

"Acide Désoxyribo-Nucléique" ou ADN, constitue notre carte d'identité biologique. Découvert en 1953, son importance ne sera pas admise dans l'immédiateté. Pourtant aujourd'hui, la génétique constitue un élément central de la médecine.

Josiah Zayner, jeune bio-hacker californien, a tenté de modifier son ADN pour paraître plus musclé. Pour ce faire, il a utilisé ce qu'on appelle les "ciseaux du génome" : l'enzyme CRISPR-Cas9, ciblée sur la myostatine, la protéine qui limite la croissance des tissus musculaires. Si l'opération aboutit, les conséquences pourraient être lourdes... 


64 ans après la découverte de l'ADN, l'humain est désormais capable d'expérimenter sur son propre génome. La génétique sert dans la médecine, particulièrement de précision, pour personnaliser un traitement. Elle est aussi utilisée pour la détection de maladie, même chez l'embryon, ou encore par la police scientifique pour identifier des suspects. 
4 chercheurs sont à l'origine de la théorisation de cette molécule. Trois seulement ont remporté un Prix Nobel : les travaux de la chercheuse Rosalind Francklin ont été, un moment, occultés. La génétique, une histoire sulfureuse, c'est le thème de cette nouvelle émission du Labo des savoirs.

Crédits 

Une émission préparée et animée par Agathe Petit, avec Pierre Charrier et Cathy Dogon. Réalisation : Victor Lucas.

Invité.e.s 

- Marine Carrère, docteure en épistémologie et histoire des sciences à l’Université de Nantes, 
- Francis Galibert, professeur émérite à l'Université de Rennes 1, spécialiste du séquençage et de la structure du génome.




Article réalisé par Agathe Petit

Publication : Jeudi 07 DéCembre 2017

Illustration : ADN, histoire, constitution et fonctionnement

Crédit photo : Josiah Zayner, un bio-hacker californien, dans son laboratoire improvisé chez lui, tente de modifier son génome.






Réagir :